Tentative de suicide au collège La Boétie de Sarlat: les professeurs accusent la principale

Tentative de suicide au collège La Boétie de Sarlat: les professeurs accusent la principale

Publié le 06/12/2017 à 14:59 - Mise à jour à 15:22
© DAMIEN MEYER / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un professeur du collège La Boétie de Sarlat a tenté de se suicider mardi sur son lieu de travail. Ce mercredi, ses collègues ont exercé leur droit de retrait, fustigeant l'attitude de la principale de l'établissement.

Ses élèves n'ont, heureusement, pas assisté à la scène. Un professeur de technologie du collège La Boétie de Sarlat a tenté mardi 5 de mettre fin à ses jours en se tailladant les veines sur son lieu de travail. Il a été pris en charge par les secours et transféré à l'hôpital. Ses jours ne sont pas en danger selon le corps médical.

Des SMS ont été envoyés aux parents alors qu’une cellule psychologique, pour les élèves et les collègues de ce professeur d’une quarantaine d’années, a été mise en place.

Lire aussi: Dordogne - un enseignant tente de mettre fin à ses jours en classe

Selon les représentants locaux du SNES (Syndicat national des enseignants du second degré), le professeur "était en conflit avec son administration". Une version corroborée par les collègues de l'enseignant qui pointent du doigt la personnalité et l'attitude de la principale du collège qui aurait poussé à ce geste de désespoir. Selon le personnel du collège, elle aurait, depuis sa prise de fonction voilà six ans, multiplié les "allégations mensongères et calomnieuses" à l’endroit de plusieurs professeurs. 

Cette dernière est d'ailleurs partie en arrêt maladie. Dans ces circonstances, l’inspection a pris un arrêté et nommé la principale adjointe, principale par intérim. 

Joint par France-Soir, un professeur du collège précise que, malgré leur droit de retrait dont les professeurs ont usé mardi 5 et ce mercredi 6, ils ont accueilli les élèves qui se sont présentés à l'établissement en attendant qu'ils soient récupérés par leurs parents. Et d'ajouter que "les élèves et les enseignants son très choqués par ce qui s'est passé".

L'enseignant fait également savoir que ses collègues et lui-même ont également usé de leur droit de retrait vendredi "afin d'organiser une réunion avec tout le personnel de l'établissement dans le but d'accueillir lundi les élèves dans les meilleures conditions possibles". Et de poursuivre "nous ne reprendrons le travail que sous certaines conditions: qu'une enquête administrative soit ouverte lundi 11 au plus tard et que l'équipe de vie scolaire dépêchée en soutien par l'Education nationale soit maintenue sur place". Et de préciser qu'ils souhaiteraient que "madame la principale ne soit pas reconduite dans ses fonctions à la fin de son arrêt maladie soir au début 2018".

Ce professeur a également donné des nouvelles de son collègue qui a tenté de se suicider: "Il va mieux et est rentré chez lui".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les professeurs du collège où un enseignant a tenté de se suicider accusent la principale d'être responsable de la dégradation des conditions de travail.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-