Attentat des Champs-Elysées: Salah Cheurfi, père du terroriste, s'en prend à son tour à des policiers

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Attentat des Champs-Elysées: Salah Cheurfi, père du terroriste, s'en prend à son tour à des policiers

Publié le 29/04/2017 à 15:40 - Mise à jour à 16:03
© VALERY HACHE / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Salah Cheurfi, père de Karim Cheurfi qui a tué Xavier Jugelé jeudi 20 avril, lors de l'attentat perpétré sur les Champs-Elysées à Paris, a été placé en garde à vue vendredi soir après avoir menacé des policiers de mort à Noisy-le-Grand. Il se trouvait en état d'ébriété.

"Je vais vous tuer". Salah Cheurfi a débarqué vendredi 28 au soir vers 22h30 au commissariat de Noisy-le-Grand en Seine-Saint-Denis, en proférant des propos menaçants et incohérents à l'encontre des policiers, selon une information rapportée par Le Parisien ce samedi 29.

Cet homme de 65 ans, père du terroriste Karim Cheurfi, abattu après avoir tué Xavier Jugelé lors de l'attentat des Champs-Elysées jeudi 20, était sous l'emprise de l'alcool mais non armé. Les agents sur place ont pu l'arrêter rapidement et il a été placé en garde-à-vue dans la soirée.

Depuis l'attaque terroriste perpétrée par son fils, il ne s'était pas manifesté publiquement, refusant de témoigner auprès d'un quelconque média. Mais vendredi soir, bien qu'en état d'ébriété, il est allé faire entendre sa colère car la mairie de la commune lui aurait refusé le droit d'inhumer le corps de Karim Cheurfi. Sauf que la maire Les Républicains de Noisy-le-Grand, Brigitte Marsigny, a assuré n'avoir "jamais vu arriver la moindre demande" allant en ce sens. Et n'a d'ailleurs pas semblé contre cette possibilité: "Je ne me suis jamais posé la question. Tout le monde a le droit d'être inhumé".

La loi ne permet pas à un édile de refuser l'inhumation d'une personne si elle résidait dans sa commune, était inscrit sur ses listes électorales, si elle y est morte ou encore si le caveau familial s'y trouve.

L'attentat djihadiste perpétré par Karim Cheurfi le jeudi 20 a fait un mort et deux blessés, dont un grave, parmi les policiers présents dans le car attaqué par le terroriste. Une passante allemande, qui travaillait non loin du lieu de la fusillade, a également été blessé. Selon une information exclusive de FranceSoir, elle a reçu une balle dans le pied et a dû être opérée. Elle est sortie de l'hôpital lundi 24 mais ne pouvait pas encore marcher.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Salah Cheurfi voulait inhumer son fils, le terroriste Karim Cheurfi, dans le cimetière communal de Noisy-le-Grand.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-