Terrorisme: cinq membres présumés d'une filière djihadiste interpellés en Isère

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Terrorisme: cinq membres présumés d'une filière djihadiste interpellés en Isère

Publié le 13/03/2018 à 17:56 - Mise à jour à 18:08
© Lionel BONAVENTURE / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Cinq personnes soupçonnées d'appartenir à une filière djihadiste ont été interpellées ce mardi en Isère. Elles sont suspectées d'avoir notamment favorisé et financé des départs vers la zone irako-syrienne.

Un nouveau coup de filet antiterroriste a eu lieu ce mardi 13 au matin, en Isère, a révélé Le Parisien. Il s'agirait selon les premières informations dévoilées de quatre hommes et d'une femme. Ils auraient été interpellés dans la région de Grenoble par les agents de la Direction générale des services intérieurs (DGSI). Par ailleurs, plusieurs perquisitions auraient été menées par la Sous-direction antiterroriste (SDAT) de la police judiciaire.

On ignorait encore quelques heures après les faits si la décision d'interpeller ces personnes était en lien avec un éventuel projet d'attentat. Les cinq suspects ont été arrêtés dans le cadre d'une enquête ouverte pour "association de malfaiteurs en vue de commettre des actes de terrorisme" et "financement d'une entreprise terroriste".

Lire aussi: Deux attentats contre une enceinte sportive et des militaires déjoués depuis janvier en France

Toujours selon Le Parisien, ces personnes sont soupçonnées d'appartenir à une filière djihadiste qui aurait favorisé des départs vers la zone irako-syrienne en 2014 et 2015. Trois d'entre eux auraient également eu pour tâche de financer ces départs vers les zones de combat de l'Etat islamique.

Selon le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, ce sont 20 attentats qui ont été déjoués en France en 2017, et 32 depuis la mise en place le 13 novembre 2015 de l'état d'urgence, suspendu depuis. Deux autres projets d'attentats, contre une enceinte sportive et des militaires, ont été déjoués depuis le début de l'année 2018.

Depuis janvier 2015 et la les attaques contre l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo, le magasin Hyper Cacher et une policière à Montrouge, les attentats djihadistes ont fait 241 morts en France.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


L'enquête a été ouverte pour "association de malfaiteurs en vue de commettre des actes de terrorisme" et "financement d'une entreprise terroriste".

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-