Terrorisme: saisies inquiétantes dans les 80 cellules d'islamistes radicaux fouillées par les gardiens

Terrorisme: saisies inquiétantes dans les 80 cellules d'islamistes radicaux fouillées par les gardiens

Publié le 26/01/2015 à 14:01 - Mise à jour le 27/01/2015 à 08:12
©Henry Hagnäs/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Pierre Plottu
-A +A

Les cellules de 80 détenus identifiés comme islamistes radicaux viennent d'être passées au peigne fin par l'administration pénitentiaire, a dévoilé ce lundi matin RTL. Téléphones portables, clés USB… les gardiens ont effectué de nombreuses saisies inquiétantes.

Ils sont censés être isolés du monde extérieur, il semble pourtant qu'il n'en est rien. Après la vague d'attentats des 7, 8 et 9 janvier, l'administration pénitentiaire a lancé une vague de fouilles des cellules des détenus identifiés comme islamistes radicaux, a dévoilé ce lundi matin RTL. Les découvertes des gardiens sont inquiétantes: des téléphones portables et du matériel informatique a été saisi dans de nombreux cas, y compris des prisonniers déjà condamnés pour des affaires en lien avec le terrorisme.

Selon RTL, 80 cellules ont été passées au peigne fin, pour un résultat édifiant. Ainsi, dans la pièce ou est détenu Djamel Beghal, le mentor présumé de l'un des frères Kouachi et d'Amedy Coulibaly, qui plus est déjà condamné deux fois pour terrorisme, les surveillants ont découvert un téléphone portable. Celui qui est considéré comme une figure du djihadisme international aurait-il ainsi pu communiquer avec ses deux disciples avant qu'ils ne passent à l'action début janvier? Pire, coordonnait-il d'éventuelles actions djihadistes depuis la prison où il est enfermé, un peu comme ces parrains de la mafia qui dirigent leur "famille" de derrière les barreaux?

Des saisies similaires ont eu lieu dans les cellules de Rachid Ramda (une clé USB et une carte SIM, la "puce" des téléphones portables), de Mohamed Achamlane (téléphone portable) et de bien d'autres. Ces hommes ne sont pourtant pas des détenus comme les autres: le premier est le cerveau des attentats de 1995, le second le leader du groupuscule islamiste Forsane Alizza en lien avec Mohamed Merah… la plupart sont ainsi identifiés comme dangereux. Le fait qu'ils puissent échanger librement avec l'extérieur (même si ces lignes sont parfois placées discrètement sur écoute par les renseignements) pose de graves questions de sécurité.

Des enquêtes internes ont été ouvertes afin de déterminer comment ces détenus ont pu se fournir un tel matériel. Les objets saisis seront également analysés par la police judiciaire.

 

 

Auteur(s): Pierre Plottu

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un téléphone portable a été saisie dans la cellule de Djamel Beghal, mentor des frères Kouachi et d'Amedy Coulibaly.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-