Terrorisme: le groupuscule d'ultra droite AFO projetait de tuer le rappeur Médine

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Terrorisme: le groupuscule d'ultra droite AFO projetait de tuer le rappeur Médine

Publié le 24/07/2018 à 07:28
© FRED TANNEAU / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Le groupuscule Action des forces opérationnelles (AFO) projetait de tuer le rappeur Médine et Djamel Beghal selon les informations de LCI. Trois nouvelles personnes liées à l'organisation ont été interpellées lundi.

C'est un nouveau coup de filet dans la mouvance de l'ultra-droite qui a eu lieu lundi 23 au petit matin. Une femme a été arrêtée dans la commune de Saint-Pardoux-Morterolles dans le département de la Creuse tandis que les deux autres suspects –un homme et une femme– ont été appréhendés en région parisienne, à Nanterre et à Garches dans les Hauts-de-Seine.

Ces trois suspects sont soupçonnés de faire partie du groupuscule Action des forces opérationnelles (AFO), qui prévoyait de mener des actions violentes contre les musulmans de France, plus particulièrement en empoisonnant de la nourriture halal dans des magasins ou des rayons spécialisés.

Lire aussi - Ultradroite: 3 nouveaux suspects arrêtés dans le dossier du groupuscule AFO

Selon l'information de LCI, AFO prévoyait également d'assassiner des personnes qu'elles jugeaient membres de l'islam radical. A ce titre, on retrouvait Djamel Beghal considéré comme le mentor de Chérif Kouachi et d'Amédy Coulibaly, deux des auteurs des attentats de janvier 2015 à Paris, qui a été expulsé vers l'Algérie à la mi-juillet à sa sortie de prison. Il aura effectué au total près de 17 ans de détention dans les prisons françaises. Il est devenu une référence pour trois générations d'apprentis djihadistes français.

Egalement ciblé par le groupe d'ultra-droite, le rappeur Médine. Depuis la mi-juin, la droite et l'extrême droite dénoncent la tenue de concerts du rappeur, les 19 et 20 octobre prochains au Batatclan où 90 personnes ont été abattues par les terroristes du 13 novembre, en se fondant sur les paroles controversés d'anciennes chansons du chanteur.

Le groupe AFO est brusquement passé de l'ombre à la lumière médiatique après les arrestations de juin, mettant à jour l'existence de cette structure se préparant à une "guerre" contre les "tenants du système islamique" (selon les propos des membres) et fondé par un policier à la retraite.

Lire aussi: 

Autodéfense et guerre des civilisations: AFO, le groupuscule ciblé par l'antiterrorisme

Guy Sibra, chef présumé du groupe d'ultra droite AFO, libéré sous conditions

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le groupuscule Action des forces opérationnelles (AFO) projetait de tuer le rappeur Médine.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-