Thouars: après quatre ans de location, il récupère son appartement dans un état déplorable (vidéo)

Thouars: après quatre ans de location, il récupère son appartement dans un état déplorable (vidéo)

Publié le 06/08/2017 à 17:33 - Mise à jour à 17:35
©Capture d'écran Google Street View
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Le propriétaire d'un petit appartement à Thouars dans les Deux-Sèvres a eu récemment la mauvaise surprise de récupérer son appartement dans un état d'insalubrité extrême, avec des déchets entassés jusqu'au plafond. Un de ses amis a filmé ce triste décor, et depuis la vidéo fait le buzz sur Internet.

A Thouars, commune des Deux-Sèvres, on ne pouvait imaginer de telles immondices. Mais tout a été filmé et est bien réel. Le propriétaire d'un appartement situé rue Saint-Médard a récemment eu la très mauvaise surprise de récupérer son logement, loué depuis quatre ans à un homme seul, dans un état d'insalubrité extrême. Des déchets jonchaient le sol en épaisse couche. Et près des fenêtres, la pile était encore plus haute. Bouteilles en plastique, excréments, toiles d'araignées… un ami du malheureux propriétaire a tout filmé et la vidéo a rapidement fait le tour d'Internet.

C'est d'ailleurs comme cela que les habitants du coin ont découvert ce qu'il se tramait derrière cette porte. Si des voisins s'étaient plein de l'odeur, certains pensant même qu'il y avait un cadavre en décomposition à l'intérieur, personne, en bas de l'immeuble, n'avaient imaginé cela. Le maire Patrice Pineau, interrogé par France Bleu Poitou, a exprimé son désarroi face à la situation: "Comment peut-on vivre dans une telle accumulation de déchets? Cette situation n'est pas compatible avec des conditions décentes de vie".

Une femme nommée Bénédicte, qui a été la voisine de cet individu pendant un an, mais qui ne l'a pas beaucoup vu, a été choquée par l'ampleur de la nouvelle. "Je l'ai vu une fois, il était gentil, poli, il m'a dit bonjour. Il faisait propre sur lui" a-t-elle expliqué à France Bleu Poitou. "On passait près de la porte et ça sentait vraiment mauvais. Je me bouchais le nez. J'ai même cru qu'il y avait quelqu'un de mort en décomposition".

Pour nettoyer les lieux, le propriétaire a eu besoin d'huile de coudes et de 240 sacs de 120 litres. Il va désormais pouvoir remettre son appartement en état.

Mais l'individu qui a vécu là, que beaucoup ont décrit comme "quelqu'un de sale" à la vue de la vidéo, était peut-être atteint du syndrome de diogène, dit de l'entasseur compulsif, qui se caractérise donc par un trouble de l'accumulation compulsive d'objets et de détritus, auquel s'ajoute parfois une mauvais hygiène corporelle.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les habitants de la rue Saint-Médard ne se doutaient pas de ce qu'il se passait dans l'appartement de ce malheureux propriétaire.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-