Toilettes défectueuses: un avion plein de plombiers forcé à se poser

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Toilettes défectueuses: un avion plein de plombiers forcé à se poser

Publié le 30/01/2018 à 12:58 - Mise à jour à 13:02
© Jason Redmond / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un avion Oslo-Munich a été contraint de faire demi-tour, samedi, peu de temps après son décollage à cause d'un problème de toilettes. Près de 60 plombiers étaient pourtant à bord. Mais il fallait passer par l'extérieur pour procéder à la réparation.

Quel est le comble pour un plombier? Prendre la fuite. Ou partir en séminaire avec toute son entreprise et ne rien pouvoir faire pour réparer les toilettes de l'avion. Samedi 27 au matin, un Boeing 737 de la compagnie aérienne norvégienne Norwegian, avec une soixantaine de plombiers parmi ses 186 passagers, a décollé d'Oslo et devait rallier Munich en Allemagne.

Mais un problème important au niveau des toilettes de l'avion, empêchant totalement leur utilisation, a forcé l'appareil à retourner à son aéroport de départ peu de temps après son décollage, selon un fait divers plus ou moins insolite raconté par le quotidien norvégien Dagbladet.

Lire aussi: un avion égyptien détourné à Chypre

Les passagers de l'avion ont d'abord été énervés du retard que cela a induit sur leur trajet. Puis quand ils ont appris qu'il y avait plein de plombiers à bord, ça les a plutôt amusés.

"Nous aurions aimé pouvoir réparer les toilettes, mais malheureusement la réparation devait être effectuée depuis l'extérieur de l'appareil. Nous n'avons pas saisi l'occasion d'envoyer un plombier à 10.000 mètres d'altitude", a plaisanté le PDG de l'entreprise de plomberie Rørkjøp, Frank Olsen.

Une fois au sol, les toilettes ont été rapidement réparées et tout le monde a pu remonter à bord pour le décollage décalé à la mi-journée (11h45 précisément). L'heure initiale de départ était 9h34.

Les problèmes de ce genre ne sont pas rares. Sur les vols long-courriers, si l'incident se produit au bout d'un certain temps, les avions font souvent une escale pour permettre à tous les passagers d'aller aux toilettes, et au personnel compétent de réparer la panne.

C'est d'ailleurs ce qu'il s'est produit en décembre dernier sur un vol New York-Paris d'OpenSkies (filiale de British Airways) contraint de se poser en Irlande.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Samedi, un avion reliant la Norvège à l'Allemagne a dû faire demi-tour car ses toilettes étaient en panne. Les 60 plombiers à bord n'ont rien pu faire. (Illustration)

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-