Torcy: une bagarre avec des centaines de personnes près de l'île de loisirs

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Torcy: une bagarre avec des centaines de personnes près de l'île de loisirs

Publié le 08/08/2018 à 20:15 - Mise à jour à 20:24
© FRED TANNEAU / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Une bagarre réunissant une centaine de personnes a éclaté mardi en fin d'après-midi près de la base de loisirs de Torcy, en Seine-et-Marne. les policiers ont dû séparer les rivaux venu de Torcy ou de Seine-Saint-Denis. Tout cela serait parti d'un "mauvais regard".

Tout serait parti d'un "mauvais regard". Les policiers ont dû séparer une bagarre menée par une centaine de personne mardi 7 en fin d'après-midi à Torcy, en Seine-et-Marne.

Les faits se sont déroulés à l'extérieur de la base de loisirs de la commune: une centaine de personnes venues de Torcy et de Seine-Saint-Denis, selon Le Parisien, en sont venues aux mains.

"Au départ, il y aurait eu un mauvais regard et cela a dégénéré", a relaté une source policière. près de quarante agents ont dû être mobilisés pour faire revenir le calme. La police municipale est aussi venue en renfort.

A voir aussi: Torcy - film porno et masturbation, le père de famille s'exhibe à l'aire de jeux

Les agents ont eu recourt à du gaz lacrymogène pour disperser la centaine de bagarreurs qui ont d'ailleurs commis des vols de portables, mais aucune plainte n'a été déposée.

Les hommes du groupe de protection et de sécurisation des réseaux de la RATP ont aussi été mobilisés pour évacuer les jeunes venus de Seine-Saint-Denis vers les transports en commun les plus proches. Ils ont été conduits en navettes jusqu'à la gare RER.

Au moment ou la bagarre a éclaté, près de 500 personnes quittaient l'île de loisirs. La bagarre a alors créé un mouvement de foule, la situation est finalement rentrée dans l'ordre vers 21 heures. Si les forces de l'ordre ignorent si certains participants à la rixe ont été blessés (aucune plainte n'a été déposée), un policière a en revanche été touchée à la main.

A lire aussi:

Mosquée de Torcy - l'imam marocain, accusé d'avoir légitimé le djihad, peut désormais être expulsé

Bagarre à Orly - Booba fait appel de sa détention provisoire

Lisieux - une bagarre entre un urulogue et un anesthésiste dans le bloc opératoire

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un quarantaine de policiers ont dû être mobilisés pour séparer la bagarre.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-