Toulouse: des dizaines d'armes et 5.000 munitions retrouvées chez un pilote interpellé par le Raid

Toulouse: des dizaines d'armes et 5.000 munitions retrouvées chez un pilote interpellé par le Raid

Publié le 20/10/2017 à 17:48 - Mise à jour à 18:11
©Thomas Samson/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Alerté pour un différend familial mercredi, le Raid a trouvé au domicile d'un pilote toulousain plusieurs dizaines d'armes de calibre différents et plusieurs milliers de munitions. Le forcené a été placé en garde à vue.

L'arsenal découvert par les forces de l'ordre était aussi impressionnant d'inquiétant. Un pilote de ligne, qui s'était retranché chez lui, a été interpellé mercredi 18 à Toulouse par les hommes du Raid qui avaient été appelés en renfort par la police locale.

L'individu s'était retranché chez lui après une dispute familiale la nuit précédente avec son épouse. La Brigade anti-criminalité était rapidement arrivée sur les lieux mais a préféré attendre la venue des policiers d'élite en raison de l'arsenal détenu dans le pavillon par le forcené.

Selon La Dépêche, l'homme s'est rendu au bout de trois heures de négociations, sans difficulté. Conduit dans un premier temps à l'hôpital, il a été placé en garde à vue dans les locaux de la sûreté départementale. 

Entrées dans la maison, les équipes du Raid ont alors découvert 18 armes de poing, deux fusils à pompe, un fusil d'assaut, deux pistolets-mitrailleurs, 5.000 munitions et une grenade. "S'il avait voulu tenir un siège, il aurait pu faire des dégâts", a fait savoir une source proche de l'enquête au quotidien. Les forces de l'ordre ont progressé très minutieusement dans le pavillon, de crainte que celui-ci ne soit piégé.

L'individu avait été brièvement hospitalisé mardi soir suite à sa dispute conjugale au cours de laquelle il avait mis le feu à des meubles de son habitation provoquant un début d'incendie qui avait nécessité l'intervention des pompiers.  Bien qu'il s'agisse d'une affaire privée, "une mesure a été prise à titre conservatoire et ce pilote est suspendu de toute activité de vol", a fait savoir son employeur.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le forcené a été placé en garde à vue dans les locaux de la sûreté départementale.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-