Toulouse: entre la vie et la mort pour avoir refusé une cigarette

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Toulouse: entre la vie et la mort pour avoir refusé une cigarette

Publié le 21/06/2018 à 13:39 - Mise à jour à 14:08
©Morebyless/Flickr
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Dans la nuit de mercredi à jeudi, un homme a reçu un coup de couteau qui a atteint ses poumons, en pleine rue à Toulouse. Il avait refusé de donner une cigarette à son agresseur. La victime est parvenue à rejoindre un ami avant de perdre connaissance.

Le motif est futile, les conséquences sont tragiques. Un homme a été très gravement blessé dans la nuit du mercredi 20 au jeudi 21, à coups de couteau dans une rue de Toulouse. Le refus de donner une cigarette à son agresseur serait, d'après les premiers éléments connus, la cause (au moins en apparence…) de ce déchaînement de violence.

Les faits se déroulent aux alentours de 2h30 du matin dans le quartier de Saouzelong, à deux pas de la station de métro. Selon la presse locale, la victime a été abordée par un homme qui a exigé une cigarette. Face au refus, la situation se serait envenimée et le ton serait monté. L'agresseur aurait alors sorti un couteau et poignardé le malheureux.

La lame du couteau a touché le poumon occasionnant une grave blessure. La victime a malgré tout réussi à se réfugier chez un ami après avoir parcouru plusieurs centaines de mètres. L'ami en question a immédiatement appelé les secours. L'homme aurait été en mesure de fournir les détails de l'agression avant de perdre connaissance, la blessure s'aggravant.

Voir aussi: Ivre, il coupe un bout du nez d'un homme qui lui refusait une cigarette

Transporté à l'hôpital de Rangueil, il serait entre la vie et la mort. L'enquête a été confiée à la Sûreté départementale et l'auteur du coup de couteau est toujours en fuite.

En mars dernier, un homme handicapé de 61 ans avait lui été passé à tabac par un groupe d'agresseurs pour un motif similaire à Elbeuf en Seine-Maritime. Il était décédé quelques jours après cette agression.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La victime a reçu un coup de couteau qui a atteint son poumon (illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-