Toulouse: ivre, il jette le chat de sa voisine par la fenêtre du 3e étage

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Toulouse: ivre, il jette le chat de sa voisine par la fenêtre du 3e étage

Publié le 24/05/2017 à 11:39 - Mise à jour à 11:48
© JOHANNES EISELE / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Dans la nuit de mardi à ce mercredi à Toulouse, un homme en état d'ébriété a jeté le chat de sa voisine par la fenêtre de son appartement. L'animal, qui est tombé du troisième étage, s'en est sorti avec une blessure à la patte.

L'alcool lui a fait faire n'importe quoi. Dans la nuit de mardi 23 à ce mercredi 24, un homme de 45 ans a jeté le chat de sa voisine par la fenêtre de son appartement. Les faits se sont déroulés aux alentours de 3h du matin. Excédée par le bruit qu'il faisait, la voisine a décidé d'aller sonner à sa porte pour se plaindre de la nuisance sonore. Seulement voilà: l'homme, qui était en état d'ébriété, ne semblait pas être compréhensif. Et alors qu'elle tenait son chat dans les bras, il s'est saisi de l'animal et l'a jeté du troisième étage.

Fort heureusement, la petite boule de poils est tombé sur le capot d'une voiture qui se trouvait juste en-dessous, ce qui lui a permis d'atterrir sa chute. Au grand soulagement de sa maîtresse, il s'en est sorti avec "seulement" une blessure à la patte.

Alertées, les forces de l'ordre se sont ensuite rendues sur place et ont interpellé l'individu. Déjà connu des services de police, l’homme a été placé en garde à vue pour sévices graves envers un animal domestique. Selon les informations rapportées, il avait 2,06 g d’alcool par litre de sang.

Cette histoire n'est pas sans rappeler celle qui avait eu lieu en janvier 2016 à Nice. Ce mois-là, un homme avait jeté du septième étage d'un immeuble le chat de sa compagne auquel il avait mis le feu. En cause: une crise de jalousie. Il s'était alors emparé du félin, l'avait aspergé d'essence et l'avait enflammé à l'aide d'un briquet. Puis, afin d'éviter que les flammes ne se propagent dans l'appartement, le tortionnaire avait alors jeté le chat du haut du septième étage. En raison de ses blessures, l'animal avait dû être euthanasié. L'individu avait été condamné à deux ans de prison ferme. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le chat s'en est sorti avec une blessure à la patte. (image d'illustration)

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-