Toulouse: le bébé de 18 mois chute du troisième étage, il survit miraculeusement avec des blessures légères

Toulouse: le bébé de 18 mois chute du troisième étage, il survit miraculeusement avec des blessures légères

Publié le 12/02/2017 à 16:45 - Mise à jour à 16:47
©Jorge Silva/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

La tragédie est presque classique: un enfant qui a échappé à la surveillance de ses parents et a grimpé sur un tabouret, a chuté dans le vide, du troisième étage de son appartement. Il s'en sort miraculeusement avec des blessures légères.

L'enfant, malgré l'accident, semble décidément né sous une bonne étoile et a survécu à une chute qui aurait été mortelle pour la plupart des adultes. Samedi 11 un bébé âgé de seulement 18 mois a en effet chuté du troisième étage d'un immeuble de Toulouse (Haute-Garonne). Il a miraculeusement survécu, avec des blessures modérées.

Les faits se déroulent dans l'après-midi, dans le quartier populaire de Bagatelle, à l'ouest de la ville . Le petit garçon d'un an et demi parvient à échapper à la vigilance de ses parents dans l'appartement familial. Il parvient à monter sur un tabouret, se penche à la fenêtre, et chute brusquement dans le vide. Il s'écrase trois étages plus bas.

Les secours interviennent rapidement et récupèrent l'enfant. Or, non seulement le bambin est vivant, mais il n'a de plus que des blessures, certes sérieuses, mais sans réelle gravité. Le garçonnet s'en tire en effet avec une fracture au bras et une lésion à la rate. Son pronostic vital n'est pas engagé.

France 3 Occitanie annonce que les parents du petit enfant seront entendus par la police pour faire la lumière sur ce qui a entraîné ce manque de surveillance. Cependant, aucune procédure ne devrait être ouverte à leur encontre.

En août 2015, un accident similaire était survenu à Troyes, dans le département de l'Aube. Un bébé de 19 mois était tombé du quatrième étage de son immeuble. Pas de miracle cependant, l'enfant était mort de ses blessures. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le pronostic vital du bébé n'est pas engagé (illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-