Toulouse: le conducteur force le barrage à la Reynerie, 5 policiers blessés

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Toulouse: le conducteur force le barrage à la Reynerie, 5 policiers blessés

Publié le 17/05/2018 à 13:38 - Mise à jour à 14:09
© FRED TANNEAU / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Mercredi, un véhicule a forcé un barrage de policiers qui effectuaient un contrôle dans le quartier sensible de la Reynerie. Cinq hommes ont été blessés et les deux occupants de la voiture ont été arrêtés.

Il a tenté de fuir le contrôle policier et n'a pas hésité pour cela à percuter les agents. Cinq fonctionnaires de police ont été blessés mercredi 16 lorsqu'une une voiture a refusé de s'arrêter alors que la police patrouillait à proximité d'un point de trafic de drogue dans le quartier de la Reynerie à Toulouse.

Le véhicule, avec deux personnes à son bord, a d'abord refusé de s'arrêter à un contrôle et a heurté un agent de police. Puis, prenant la fuite, le conducteur n'a pas hésité à percuter un véhicule avec quatre policiers venant en renfort.

Les policiers sont intervenus sur le lieu du choc et ont immédiatement appréhendé le passager, un homme de 36 ans. Mais le conducteur, lui, est parvenu dans un premier temps à prendre la fuite à pied. Il sera rapidement rattrapé et arrêté. Il s'agit d'un homme de 25 ans qui roulait sans permis de conduire et sans assurance. Aucune information n'a été communiquée sur la gravité des blessures des agents ou d'éventuels ITT.

Voir aussi - Toulouse: évacuation policière de l'université du Mirail 

Le secteur de la Reynerie est situé dans le quartier du Grand Mirail, classé en ZSP (Zone de sécurité prioritaire). Mi-avril, des affrontements avaient opposés la police et une centaine de jeunes dans un contexte de lutte croissante contre le trafic de drogue. Une dizaine de voitures avaient été brûlées. Une centaine de policiers, de CRS et de gendarmes avaient été mobilisés pour faire face à cette flambée de violence.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Cinq fonctionnaires de police ont été blessé.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-