Toulouse: sa compagne lui assène des coups de hachoir lors du réveillon de Noël, il saute dans le vide pour lui échapper

Toulouse: sa compagne lui assène des coups de hachoir lors du réveillon de Noël, il saute dans le vide pour lui échapper

Publié le 26/12/2016 à 15:33 - Mise à jour à 15:38
©Philippe Huguen/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Pour échapper aux coups de hachoir que voulait lui asséner sa compagne totalement ivre, un homme a dû sauter par la fenêtre du deuxième étage de son appartement. Il a survécu à sa chute.

A Noël, alors que certains s’offrent des cadeaux sous le sapin, c’est à coups de hachoir que ce couple toulousain a décidé de faire vivre à sa manière la magie du réveillon. C’est en effet pour échapper à la violence aveugle de son épouse qu’un homme, déjà blessé par une première salve de coups, a sauté par la fenêtre de son appartement pour essayer sauver sa vie.  

C’est en effet dans la soirée du samedi 24 que les faits se sont produits dans cette grande barre de logements collectifs du boulevard de Larramet. Une dispute éclate entre l’homme et sa compagne de 58 ans, lors d’une soirée où deux autres hommes sont également présents. Les motifs de la rixe ne sont pas encore clairs, mais une chose est sûre, les deux protagonistes étaient fortement pris de boisson.

Est-ce l’alcool en excès qui a amené la bagarre entre conjoints à gravement déraper? Toujours est-il que la femme va s’emparer d’un hachoir présent dans l’appartement et en assène un coup sur la tête de la victime. Visiblement décidée à ne pas s’arrêter à ce seule geste, et s’apprêtant sans doute à abattre de nouveau l’arme tranchante sur le malheureux, l’homme ne trouvera pas d’autre échappatoire que la fenêtre. Il se jette dans le vide du deuxième étage, préférant sans doute la chute à la lame.

S’écrasant sur le sol, il se fracturera le col du fémur, en plus de sa blessure à la tête. Une enquête de police a été ouverte pour faire la lumière sur le déroulé exact des événements et la femme, ainsi que les deux autres personnes présentes dans l’appartement, ont été placées en garde à vue. 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'agresseuse présumée, et deux autres hommes ont été placés en garde à vue

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-