Toulouse: un contrôleur lui demande de valider son ticket, l'usager l'agresse avec un sabre

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Toulouse: un contrôleur lui demande de valider son ticket, l'usager l'agresse avec un sabre

Publié le 03/08/2017 à 12:50 - Mise à jour à 13:01
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Intercepté mardi à Toulouse par un agent de contrôle après avoir refusé de payer un ticket de bus, un usager a sorti son sabre et menacé le contrôleur. Interpellé, il a été placé en garde à vue et a reconnu que l'arme était bien la sienne.

A Toulouse, une altercation a éclaté, mardi 1er août, entre un passager et un agent de contrôle Tisséo. Comme beaucoup, l'individu a voulu frauder en évitant de payer son ticket. Seulement voilà: il a été intercepté par un contrôleur présent à ce moment-là. Mais rapidement, le ton est monté entre les deux personnes. L'usager aurait alors agressé verbalement son interlocuteur avant de sortir un sabre et de le menacer avec.  

Mais finalement, l'homme n'a pas mis ses menaces à exécution et la police est rapidement intervenue sur les lieux, maîtrisant l'individu. Ce dernier a été placé en garde à vue où il a reconnu que l'arme était bien la sienne. Sur son compte Twitter, la police nationale de Haute-Garonne semble avoir été amusée par cette interpellation, qualifiant l'individu de "ninja".  

Pour rappel, le sabre est une arme blanche qui peut être utilisée à une ou deux mains, et est largement représenté dans la culture japonaise avec le célèbre katana. Comme le rappelle le site de l'administration française, les armes de la catégorie D sont soit en vente libre (avec quelques restrictions, notamment en matière de vente aux mineurs), soit soumises à une simple procédure d'enregistrement.

Le fait d'entrer en possession d'une arme soumise à enregistrement sans effectuer cette démarche est passible d'un an d'emprisonnement et de 30.000 euros d'amende. La peine est portée à sept ans d'emprisonnement et à 100.000 euros d'amende lorsque l'infraction est commise en bande organisée. A noter que le port d'arme blanche est réglementé.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


L'homme, qui portait sur lui un sabre, a été placé en garde à vue. (image d'illustration)

Newsletter





Commentaires

-