Tourisme sexuel en Asie: un enseignant pédophile français arrêté, une cinquantaine de victimes?

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Tourisme sexuel en Asie: un enseignant pédophile français arrêté, une cinquantaine de victimes?

Publié le 06/04/2019 à 14:36 - Mise à jour à 14:38
©Hadj/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

L'arrestation à Besançon le 30 mars dernier d'un enseignant français expatrié en Asie-du Sud-Est vient d'être dévoilé. L'homme de 51 ans avait été appréhendé en Thaïlande -avant d'être libéré- pour le viol de deux adolescents dans une chambre d'hôtel. Mais le nombre de victimes pourrait être nettement plus élevé.

Combien de victimes cet enseignant, amateur présumé de tourisme sexuel, a-t-il fait lors de ses pérégrinations en Asie du Sud-Est? Un ressortissant français a été arrêté le  mars à Besançon dans le Doubs et mis en examen "viols et agressions sexuelles sur mineurs et mineurs de quinze ans", "détention acquisition et captation en vue de sa diffusion d’images à caractère pornographique d’un mineur", "participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d’un crime" et "corruption de mineurs de plus de 15 ans". Les faits se sont produits en Thaïlande en février dernier mais la France reste compétente en matière judiciaire pour ce type d’actes commis à l’étranger. Il reste présumé innocent.

L’affaire éclate le février La police thaïlandaise arrête Jean-Christophe Q. dans un hôtel de Bangkok où l’homme louait une chambre. Il a été surpris en compagnie de deux adolescents de 13 et 14 ans avec qui il filmait des relations sexuelles tarifées. Les jeunes garçons avaient été "recrutés" sur Facebook moyennant des sommes dérisoires, entre 800 et 1.000 bahts (22 à 28 euros) selon les éléments livrés par la police locale. Le ressortissant français était équipé d’une caméra et d’un ordinateur stockant des images pédopornographiques.

Pour une raison qui reste à ce jour inconnue, et malgré la forte médiatisation de l’affaire en Thaïlande, l’enseignant français ressortira libre, et muni de son passeport, après quelques jours de détention. Il rentrera en France fin mars pour rendre visite à ses parents dans le Doubs où il sera arrêté par les forces de l’ordre.

Voir aussi: Prison ferme pour le grand-père pédophile, ancien adepte du tourisme sexuel

L’homme vit depuis le début des années 2000 en Asie du Sud-Est. Installé en Malaisie, il donnait des cours de langues et de sport à des jeunes à Singapour. C’est au contact de ses élèves que l’homme a fini par basculer –toujours selon la police thaïlandaise– proposant de l’argent pour des faveurs sexuelles.

Mais c’est le nombre exact d'enfants abusés qui interroge. Si pour l’instant, les deux seules victimes identifiées sont les adolescents thaïlandais, les images recueillies sur les ordinateurs de l’enseignant pourraient apporter de nouveaux éclairages. De même que ses très nombreux voyages dans plusieurs destinations du continent. Selon le journal Le Parisien, citant une source proche du dossier, des faits de pédophilie sont également suspectés sur une cinquantaine de victimes en Thaïlande, mais aussi en Malaisie, aux Philippines et en Inde.

Lire aussi:

"Philosophe grec" ou "gros dégueulasse": un pédophile adepte du tourisme sexuel jugé pour la détention de 400.000 photos d'enfants

La Gambie veut tourner la page du tourisme sexuel

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'homme a été arrêté le 30 mars dernier, après son retour en France (illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-