Traversée de la Manche à bord d'un sous-marin à pédales: l'expédition interrompue

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Traversée de la Manche à bord d'un sous-marin à pédales: l'expédition interrompue

Publié le 08/08/2016 à 14:11
©Marcel Mochet/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Deux ingénieurs français, qui avaient entamé la traversée de la Manche à bord d'un sous-marin à pédales, ont dû stopper l'opération pour des raisons techniques. Les deux hommes sont rentrés au port et tenteront une nouvelle traversée l'année prochaine.

La tentative de traversée de la Manche à bord d'un sous-marin à pédales par deux ingénieurs français, entamée vendredi, a dû rapidement être interrompue pour des raisons techniques, a-t-on appris ce lundi 8 auprès de leur équipe d'organisation.

Le sous-marin, qui a été immergé vendredi dans l'après-midi à Plymouth, dans le sud-ouest de l'Angleterre et devait rejoindre Saint-Malo (ouest) le 12 août, a dû rentrer au port le soir même car l'un des deux bateaux suiveurs qui permet de localiser le sous-marin avait un problème de sonar, a expliqué à l'AFP Gaël Brelet, chargé de communication du projet, baptisé "Poisson pilote".

De retour à l'embarcadère, Antoine Delafargue et Michaël de Lagarde, âgés respectivement de 34 et 35 ans et fans de sports de pleine nature, se sont en outre rendu compte d'émanations de dihydrogène provenant de la batterie. Le responsable de communication avait auparavant déclaré qu'il s'agissait d'un "taux dangereux de monoxyde de carbone" à l'intérieur de l'habitacle du submersible.

Les deux hommes ont ainsi préféré reporter leur projet pour "des raisons de sécurité", a précisé M. Brelet. Ils tenteront une nouvelle traversée l'année prochaine. Outre l'exploit sportif, qui équivaut à une étape du Tour de France chaque jour selon le site internet du projet, la traversée de 250 km à 80 m de profondeur avait pour but "d'explorer la Manche et d'en rapporter des images afin de les partager et de rendre concrets les enjeux de la gestion durable".

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le sous-marin, qui a été immergé vendredi dans l'après-midi à Plymouth, a dû rentrer au port le soir même.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-