Troyes: le détenu profite de la sortie sportive pour s'évader

Troyes: le détenu profite de la sortie sportive pour s'évader

Publié le 27/04/2019 à 10:28 - Mise à jour à 10:30
© GUILLAUME SOUVANT / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un homme a profité d'une sortie sportive encadrée, jeudi 25, pour s'évader de la maison d'arrêt de Troyes (Aube). Récidiviste, il est activement recherché.

L'évadé a prétexté une envie pressante pour se "faire la belle". Un détenu de la prison de la prison de Troyes dans l'Aude s’est évadé lors d’une sortie sportive encadrée jeudi. Il participait à un entraînement sportif à l'extérieur de la prison, en vue de participer à un marathon du patrimoine prévu début 8 juin.

Selon L'Est éclair, qui révèle l'information, l'individu était en fin de peine et devait normalement être libéré en octobre. En 2015, il s'était déjà évadé dans des circonstances comparables. L'homme "n’est pas une personne signalée comme étant dangereuse ou appartenant au banditisme, il s’agit plutôt de délinquance quotidienne et régulière", a précisé le procureur de Troyes Olivier Caracotch. Un important dispositif de forces de l'ordre a toutefois été déployé pour tenter de mettre la main sur l'évadé.

Lire aussi – Evasion de Redoine Faïd: le pilote de l'hélicoptère pris en otage en garde à vue

Depuis quelques années, la maison d'arrêt de Troyes fait participer plusieurs détenus en fin de peine au marathon du patrimoine, un circuit sportif et touristique en petites foulées, s'arrêtant régulièrement pour une quinzaine de visites culturelles. C'est au cours de cette activité que le détenu a demandé aux gardiens qui encadraient la sorite s'il pouvait aller se soulager et qu'il en a profité pour s'enfuir

"Avant l'édition, les détenus qui participent ont des permissions de sortie" encadrées par des surveillants "pour aller s'entraîner, et c'est à l'occasion de l'une de ces permissions que le détenu, disant avoir une envie pressante, s'est écarté du groupe et a pris la fuite", a souligné le procureur.

Voir:

Evasion par les toits à Colmar: deux détenus en cavale

En quelques minutes, l'évasion bien préparée de Redoine Faïd

Evasion d'un fiché S radicalisé à Brest: un complice en garde à vue

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un détenu a profité d'une sortie sportive encadrée, jeudi 25, pour s'évader de la maison d'arrêt de Troyes (Aube).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-