Tuerie de Chevaline: les enquêteurs sur une nouvelle piste?

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Tuerie de Chevaline: les enquêteurs sur une nouvelle piste?

Publié le 26/05/2015 à 17:45 - Mise à jour à 17:54
©Robert Pratta/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): AZ

-A +A

Selon le journal britannique "Mirror", un ex-légionnaire, qui s’est suicidé en juin 2014, serait le principal suspect des enquêteurs dans l'affaire de la tuerie de Chevaline. Cette information a toutefois été démentie par le procureur d’Annecy.

Alors que l'enquête était au point mort, une nouvelle piste pourrait bien relancer l'affaire de la tuerie de Chevaline qui a coûté la vie à la famille britannique al-Hilli ainsi qu'au cycliste amateur Sylvain Mollier en septembre 2012. Selon le journal britannique Mirror, Patrice Menegaldo, un ex-légionnaire qui s'est suicidé en juin 2014, serait le principal suspect des enquêteurs.

Cette thèse que soutient le journaliste du Mirror Tom Parry, dans son livre The Perfect Crime prend pour appui des déclarations d'Eric Maillaud, le procureur de la République d'Annecy. "L'hypothèse privilégiée par les enquêteurs est celle d'un meurtre aux racines locales. Nous avons un vrai suspect. Je parle du légionnaire d’Ugine", a-t-il déclaré.  Dans le cadre de l'enquête sur ce quadruple meurtre, cet homme de 50 ans avait été auditionné comme témoin en avril 2013. Résidant à Ugine, en Savoie, l’homme était une connaissance de la famille du cycliste français Sylvain Mollier, abattu au cours de la tuerie. Longtemps considéré comme une victime collatérale de l'assassinat, le cycliste pourrait, en fait, en être la principale cible.

"Nous parlons ici d'un ex-soldat endurci, habitué au maniement des armes, disant soudainement qu'il ne pouvait supporter d'être considéré comme un suspect", a souligné Eric Maillaud avant d'ajouter: "se pourrait-il que ce soit lui? A-t-il regretté ses actions par la suite et pris sa propre vie? Il avait les capacités techniques de commettre ce qui a été commis ce jour-là". L’ancien parachutiste, qui s’est donné la mort par arme à feu en juin 2014, avait, avant de passer à l'acte, écrit une lettre où il racontait ne plus supporter les soupçons pesant sur lui.

Malgré tout, aucun élément tangible n'accuserait pour l'instant Patrice Menegaldo. Le procureur Eric Maillaud s'est d'ailleurs montré, depuis l'interview, beaucoup plus réservé. Il aurait ainsi expliqué avoir seulement été intrigué par le profil et le suicide du légionnaire tout en indiquant que cela ne faisait pas de lui un suspect.

Ce quadruple meurtre remonte au 5 septembre 2012. Ce jour-là, Saad al-Hilli, 50 ans, sa femme de 47 ans, et sa belle-mère de 74 ans, ont été tués de plusieurs balles dans leur voiture, sur une petite route forestière proche de Chevaline, en Haute-Savoie. Le cycliste, Sylvain Mollier, a également été abattu. Les deux fillettes du couple âgées de 4 et 7 ans, dont une grièvement blessée, s'en s'ont toutefois miraculeusement sorties. Dans le cadre de cette enquête, plus de 1.300 personnes ont été entendues en France et à l'étranger. 

 

Auteur(s): AZ


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Selon le procureur de la République d'Annecy, Eric Maillaud: "l'hypothèse privilégiée par les enquêteurs est celle d'un meurtre aux racines locales".

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-