Un an ferme pour un gilet jaune qui a pointé un laser sur un hélicoptère

Un an ferme pour un gilet jaune qui a pointé un laser sur un hélicoptère

Publié le 22/01/2019 à 10:59 - Mise à jour à 11:09
© JEAN CHRISTOPHE MAGNENET / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un gilet jaune qui a pointé un laser vers un hélicoptère de gendarmerie lors de l'Acte 10 à Toulouse samedi a été condamné lundi a deux ans et demi de prison dont un ferme. Selon le pilote, le crash a été évité de peu.

D'un côté un gilet jaune expliquant ne pas avoir pris la mesure de ses actes, de l'autre des gendarmes et une procureure qui affirment que la catastrophe aérienne a été évitée de peu. Un manifestant de 32 ans présent lors de l'Acte 10 des gilets jaunes à Toulouse samedi 19 a été condamné à un an de prison fermer pour avoir braqué un laser sur un hélicoptère de la gendarmerie.

"J’avais vu sur les réseaux sociaux que les policiers tiraient gratuitement sur les manifestants avec leurs flashballs (appellation abusive du Lanceur de balles de défense, NDLR). Je visais l’homme derrière l’arme", a t-il déclaré lors du procès, assurant ne pas avoir été "conscient" du risque qu'il provoquait, évoquant un "jeu", rapporte La Dépêche.

Voir: Incendie du péage de Narbonne, 12 "gilets jaunes" interpellés (parquet)

Des justifications qui n'ont pas attendri la procureure: "On est au-dessus du Capitole (quartier de l'hôtel de ville, NDLR). Si l’hélicoptère se crashe, c’est pire qu’AZF. On est dans une situation de guerre", a-t-elle déclaré.

Le pilote a de son côté assuré qu'il avait failli se crasher à cause de ce geste. "Ça fait l’effet d’un coup de poing, ça se réverbère dans la cabine. (...) Pour pouvoir continuer, je devais me couvrir les yeux avec mon avant-bras. L’hélicoptère perdait de l’altitude".

La procureure a réclamé contre l'accusé, agent commercial pour une société de courtage, trois ans de prison ferme avec mandat de dépôt. Le tribunal l'a finalement condamné à deux ans et demi de prison dont un ferme avec maintien en détention.

D'autres manifestants coupables de violences comme des jets de pierre ou de cocktail molotov ont été condamnés le même jour à des peines de plusieurs mois de prison ferme.

Lire aussi:

Acte 11 des Gilets jaunes: une manifestation est-elle prévue?

Sur le plateau d'Ardisson, le gilet jaune éborgné témoigne de sa "haine" (vidéo)

Lanceurs de balles de défense : Griveaux demande à la police "l'exemplarité"

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le gilet jaune condamné aurait pu provoqué un crash d'hélicoptère selon le pilote.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-