Un ado meurt après l'intervention du Samu, ses parents portent plainte

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Un ado meurt après l'intervention du Samu, ses parents portent plainte

Publié le 22/05/2018 à 15:10 - Mise à jour à 15:16
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Les parents d'Amaury Boyer, un jeune adolescent de 13 ans mort en 2014 d'une tumeur au cerveau, ont décidé de porter plainte. Ils estiment que leur fils a été victime d'une mauvaise prise en charge du Samu, précipitant le décès du garçon. Une enquête a été ouverte.

Depuis la révélation des terribles circonstances de la mort de Naomi Musenga, décédée à la fin du mois de décembre dernier après une intervention tardive du Samu et des moqueries de l'opératrice téléphonique du service d'urgences, des affaires similaires sont médiatisées parce que des proches de victimes portent plainte.

C'est le cas des parents d'Amaury Boyer, un jeune adolescent de 13 ans décédé en 2014 après qu'une tumeur au cerveau lui a été détectée. Ghislaine et Roger Boyer ont témoigné sur France Bleu Orléans. Ils ont déposé plainte car ils estiment que la mort de leur fils est due à une mauvaise prise en charge du Samu.

La maman du garçon a expliqué avoir ressenti "de la colère en voyant que ce qui est arrivé à (son) fils est aussi arrivé à Naomi".

Retour sur les faits. En octobre 2014, Amaury est opéré à Tours d'une tumeur au cerveau et une ponction lombaire est aussi réalisée le 10 novembre. L'adolescent est autorisé à rentrer chez lui (il réside avec ses parents à Langon-en-Cher) mais sa santé se dégrade subitement dans la nuit du 11 au 12 novembre.

Voir aussi: une femme enceinte décède après un appel au Samu

C'est là que sa maman Ghislaine appelle le Samu sur conseil de son médecin traitant. Ce qu'elle fait. Le Samu 41 (Loir-et-Cher) décide alors de transférer le jeune garçon à l'hôpital de Romorantin qui ne dispose pas du matériel médical nécessaire pour prendre en charge un patient dans cet état. Entre temps, le centre hospitalier de Tours avait demandé à ce qu'il y soit transféré. Ça n'a pas été le cas.

Aux urgences de Romorantin, différents dysfonctionnements font que l'état d'Amaury empire. A tel point que le médecin des urgences appelle lui-même le Samu pour demander son transfert à Tours.

Un enregistrement de ce coup de téléphone prouve que le médecin en question a attendu huit minutes un autre médecin capable de lui répondre, et qu'en attendant il a parlé météo et coupe de cheveux avec son interlocutrice.

Amaury est finalement transféré en hélicoptère à Tours. A son arrivée, on l'intube en urgence. Ça n'a pas été fait avant alors que son état l'exigeait. Il se trouve dans un état critique, et est inconscient et tétraplégique. Il décèdera plusieurs jours plus tard, le 1er décembre.

Les parents d'Amaury ont donc porté plainte pour atteinte involontaire à la vie mais pas uniquement contre le Samu. Ils ont aussi impliqué l'hôpital de Blois, celui de Romorantin, le CHRU de Tours, ainsi que le médecin régulateur du Samu 41 et le Dr Van Roomen (médecin des urgences de Romorantin).

Une enquête préliminaire a été ouverte par le procureur de la République de Blois.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Amaury Boyer, 13 ans, atteint d'une tumeur au cerveau, est mort en 2014 après l'intervention du Samu. Ses parents ont décidé de porter plainte.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-