Un célèbre marchand d'art accusé de recel de vol de Picasso

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Un célèbre marchand d'art accusé de recel de vol de Picasso

Publié le 14/09/2015 à 19:25 - Mise à jour à 19:27
©Bohac Yann/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): PP
-A +A

Yves Bouvier, célèbre marchand d'art suisse, a été mis en examen pour "recel de vol" par la justice française, révèle ce lundi "Le Parisien". Le suspect aurait acheté puis revendu des tableaux de Picasso volés.

Yves Bouvier, un célèbre marchand d'art international, est dans la tourmente. Cette figure incontournable du marché mondial de vente d'objets d'art a été mis en examen ce lundi pour "recel de vol" par une juge d'instruction parisienne, selon une information publiée par Le Parisien. Il aurait acheté et revendu des tableaux de Picasso volés en mars dernier.

"Mon client s’est longuement expliqué sur les faits qui lui sont reprochés et a, par ailleurs, fourni un certain nombre de pièces pour assurer sa défense", a de son côté assuré maître Francis Szpiner, l'avocat du prévenu. Puis d'ajouter, afin de souligner la bonne foi d'Yves Bouvier, que ce dernier "lorsqu’il a incidemment appris qu’il faisait l’objet d’un mandat d’arrêt international délivré par la justice française, s’est aussitôt présenté" aux autorités.

Deux tableaux de Pablo Picasso ont été déclarés volés au mois de mars par son héritière, Catherine Hutin-Blaye. Yves Bouvier est soupçonné de les avoir achetés, puis revendus dans la foulée au milliardaire russe et président du club de football de l’AS Monaco, Dmitry Rybolovlev.

La mise en examen du marchand d'art suisse a été assortie d'un contrôle judiciaire. Une caution de 27 millions d'euros, dont 5 à verser immédiatement, a également été réclamée par la justice.

Une nouvelle affaire pour Yves Bouvier, déjà mis en examen pour "escroquerie" et "blanchiment" par la justice monégasque en février dernier, rappelle Le Parisien. Une procédure ouverte suite à une plainte de Dmitry Rybolovlev, qui accuse le ressortissant suisse de l'avoir "trompé" dans la vente d'une trentaine d'œuvres d'art. Des transactions qui auraient rapporté des centaines de millions d'euros en commission au marchand d'art.

 

Auteur(s): PP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La justice a fixé la caution d'Yves Bouvier à 27 millions d'euros.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-