Un chien, sous l'emprise du crack, tue son maître en plein tournage

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Un chien, sous l'emprise du crack, tue son maître en plein tournage

Publié le 14/09/2017 à 07:27 - Mise à jour à 07:37
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

En mars dernier, pendant le tournage d'un documentaire de la BBC sur la drogue, un chien a tué son maître en le blessant mortellement au visage et à la gorge. Il semblerait que l'animal, un staffordshire bull terrier, était sous l'emprise du crack.

Il aurait visiblement ingéré du crack. En mars dernier pendant le tournage d'un documentaire de la BBC sur la drogue, un chien a tué son maître en le blessant mortellement au visage et à la gorge. Selon les informations divulguées par The Guardian, son larynx a été broyé par les dents de l'animal, un staffordshire bull terrier nommé Major.

Les faits s'étaient déroulés à Londres (Royaume-Uni) dans l'appartement de Mario Perivoitos, la victime. En pleine interview, l'homme de 41 ans avait fait une crise d'épilepsie après avoir consommé de la cocaïne. Et sans comprendre pourquoi, le molosse s'était jeté sur lui, l'attaquant à plusieurs reprises. C'est finalement l'un des journalistes de la BBC qui avait réussi à maîtriser l'animal mais il était déjà trop tard. Les secours n'avaient malheureusement rien pu faire: l'homme avait déjà perdu beaucoup de sang. Transporté à l'hôpital, il est mort dans les heures qui ont suivi.

"Le chien avait certainement absorbé la drogue, par voie buccale ou par inhalation, ce qui a très probablement influencé le comportement de l’animal", a ainsi expliqué au média britannique, Nicholas Carmichael, vétérinaire et toxicologue. Une hypothèse confirmée par les analyses, lesquelles ont révélé la présence de traces de stupéfiants dans les urines de l'animal.

Ce n'est pas la première fois ces dernières semaines qu'un chien s'en prend violemment à son propriétaire. Fin juin dernier, un berger allemand, privé de nourriture et battu, avait dévoré sa maîtresse à Nevers (Nièvre). C'est le mari de la victime, un homme de 79 ans, qui avait fait la macabre découverte alors qu'il venait de rentrer à son domicile. Le corps sans vie de son épouse se trouvait dans une mare de sang: elle avait la jambe en partie déchiquetée et présentait de grosses plaies à l'aine.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un homme de 41 ans a été tué par son staffordshire bull terrier pendant un documentaire de la BBC.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-