Un CRS bouscule une femme lors de l'évacuation d'un campement à Paris (VIDEO)

Un CRS bouscule une femme lors de l'évacuation d'un campement à Paris (VIDEO)

Publié le 25/07/2016 à 14:50 - Mise à jour à 15:11
©Capture d'écran Facebook/Ricardo Abdallah
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

L'évacuation d'un campement de migrants dans le nord de Paris vendredi s'est déroulé sous tension. Un CRS a bousculé une jeune femme qui voulait récupérer ses affaires, lui disant de "dégager". La scène, filmée par un journaliste et postée sur Facebook, scandalise de nombreux internautes.

Vendredi 22 juillet en début de matinée des CRS ont mené dans le nord de Paris la plus grosse évacuation de migrants depuis un an. Un peu plus de 2.600 personnes vivaient dans ce campement sauvage situé entre les stations de métro Jaurès et Colonel Fabien. Ricardo Abdallah, journaliste colombien qui couvrait l'évènement pour le quotidien "El Espectador", a été choqué par la manière dont se déroulait l'évacuation et a décidé de filmer l'opération, expliquant à Rue89: "Je suis arrivé et j'ai vu un CRS s'énerver et donner trois coups de pied dans la poussette où se trouvait un enfant. C'est ce qui explique la rage de cette femme".

Dans la vidéo postée sur Facebook, on voit un CRS qui dit à une femme vêtue de l'abaya, la robe islamique traditionnelle: "Tu dégages, maintenant, vite. Tu pars là-bas je t'ai dit, c'est moi qui commande, tu dégages". Après les propos du CRS une de ses collègues tente de calmer les choses, s'adressant en anglais à la jeune femme. Elle se met alors à pleurer et un policier, qui assiste à la scène, rit de son comportement: "Il n'y a pas une larme qui sort". D'après Ricardo Abdallah, la mère tentait de récupérer certaines affaires dans le camp avant son démantèlement et il se dit choqué du comportement des CRS: "Ce qui m'a frappé, c'est la manière dont certains policiers parlaient aux migrants - tutoiement direct, moqueries. J'ai fait plein de manifs et je ne vois jamais les gens être traités avec ce mépris".

Dans un texte qui accompagne les photos qu'il a également prises sur les lieux, Ricardo Abdallah évoque plusieurs accrochages entre migrants et forces de l'ordre pendant l'opération: "(...) des gens qui ne pouvaient pas récupérer leurs affaires ou ne souhaitaient pas être embarqués par la force dans les cars affrétés dont les sièges ont été recouverts d'une pellicule plastique. Plusieurs migrants montraient des documents qui prouvaient des rendez-vous administratifs ce matin (y compris en préfecture) ont été empêchés de quitter la zone bouclée et bousculades et moqueries de la part des CRS n'ont pas été rares".

Un internaute qui s'est dit indigné par ce qu'il a vu sur la vidéo a lancé une cagnotte sur le site Leetchi pour trouver un hébergement à la jeune femme et à son enfant. Lundi après-midi plus de 1.200€ avait été récoltés. 

(Voir ci-dessous la vidéo de l'accrochage entre un CRS et une jeune femme)

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un CRS a bousculé une jeune femme lors du démantèlement d'un campement de migrants dans le nord de Paris vendredi 22.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-