Un curé de l'Eure a détourné plus 110.000 euros de dons de la quête

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 09 octobre 2015 - 11:38
Image
Au procès.
Crédits
©Fayolle Pascal/Sipa
Un prêtre était devant la justice jeudi 8 pour détournement de fond.
©Fayolle Pascal/Sipa
Un prêtre de l'Eure, le père Francis Michel a comparu jeudi devant le tribunal d'Evreux pour avoir détourné plus de 100.000 euros sur l'argent de la quête.

L'histoire n'est pas très catholique.  Le père Francis Michel, un curé de Planquay dans l'Eure, comparaissait jeudi 8 devant la justice pour "abus de confiance". Il est accusé d'avoir détourné plus de 110.000 euros de dons paroissiaux entre 2006 et 2008 à son profit personnel. Il encourt une amende de 5.000 euros. Le jugement a été mis en délibéré au 23 octobre.

Après une plainte de l'évêché, les enquêteurs ont retrouvé 116.000 euros sur les onze comptes bancaires du prêtre qui ne touchait en principe que 900 euros par mois. Maître Laurence de Palma, avocate de l'association diocésaine d'Evreux qui s'est portée partie civile, a fait la liste des dépenses du prêtre. "Des relevés de compte montrent que l'abbé a payé par carte bancaire sur internet des notes d'hôtel dans le 18 arrondissement de Paris, des notes de restaurants" a affirmé l'avocate. 

Parmi ces dépenses, on trouve aussi des bijoux, de la maroquinerie et même des piercings. Le tout payé par l'argent de la quête qui ne remontait jamais au diocèse, avec qui il était en froid, qui a vite fait le lien. "La paroisse de Thiberville était la seule à ne pas faire remonter les fonds des quêtes et des casuels" a fait savoir l'évêché. Plusieurs paroissiens se sont succédé à la barre pour prendre la défense de leur curé.

Il aurait versé 30.000 euros à un jeune déshérité qu'il héberge chez lui, pour payer un permis de conduire que le garçon n'a jamais passé. "Je reconnais que je me suis fait rouler dans ma vie", a expliqué le père Michel à l'audience. Et d'ajouter: "une fois, un chèque a même servi à acheter de la drogue".