Un enfant de 4 ans mis à mort sur les conseils d'un marabout

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Un enfant de 4 ans mis à mort sur les conseils d'un marabout

Publié le 05/03/2018 à 16:56 - Mise à jour à 17:07
©Dominique Ouatara/Facebook
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Le petit Bouba, quatre ans, a été tué à Abidjan en Côte d'Ivoire à la fin du mois de février. Le suspect, un proche de la famille, a expliqué avoir mis à mort l'enfant sur les conseil d'un marabout afin de devenir riche. L'affaire à fait grand bruit dans le pays.

Le mot dièse #JesuisBouba a envahi les réseaux sociaux en Côte d'Ivoire depuis quelques jours. Un petit garçon de quatre ans porté disparu depuis samedi 24 a été retrouvé mort quelques jours plus tard dans le quartier de Cocody.

Le petit Bouba est devenu le symbole de tous les enfants disparus de manière inexpliquée et tués sur les conseils de marabouts.

A voir aussi: Fréjus - un marabout escroque 4.000 euros à un couple de dépressifs

Car c'est un bijoutier de 27 ans, proche de la famille de la victime, qui a reconnu les faits. Il a expliqué avoir tué Aboubacar Sidick Traoré pour devenir riche, tout cela sur les conseils d'un marabout.

Le garçon a donc été ligoté et sa gorge a été tranchée avant d'être enterré. Le sorcier qui avait conseillé de faire un sacrifice est toujours en fuite.

Pour rendre ce sacrifice "efficace", le bijoutier a expliqué avoir suivi des indications très précises que son conseiller lui avait donné. "Il faut que je parle pour que plus jamais un enfant ne meure de cette façon. Bouba a été étouffé, un enfant de 4 ans, il a été étouffé avant d'être égorgé et d'être vidé de son sang", a confié le père de l'enfant dont les propos ont été relatés par TV5 Monde.

L'affaire a fait grand bruit dans tout le pays et l'enfant est devenu le visage de tous les autres disparus. Car le phénomène inquiétant est en pleine expansion dans la ville la plus peuplée du pays.

Plus de quarante enfants ont disparu depuis le début de l'année à Abidjan. Plusieurs membres du gouvernement, comme la ministre de la Famille, ont appelé à la plus grande "vigilance" pour le biens des enfants.

La première dame Dominique Ouattara, engagée dans la lutte pour les droits des enfants, a elle aussi "condamné cette pratique relative aux enlèvements d’enfants, pour quelque raison que ce soit". Elle a d'ailleurs rencontré les parents de Bouba dimanche 4 pour leur présenter ses condoléances.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le petit garçon a été enlevé avant d'être retrouvé mort. C'est un homme qui l'a tué sur les conseils d'un marabout pour devenir riche.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-