Un enfant de deux ans meurt noyé dans le lac de Roybon en Isère

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Un enfant de deux ans meurt noyé dans le lac de Roybon en Isère

Publié le 29/08/2017 à 09:35 - Mise à jour à 09:55
©Gile Michel/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un enfant, âgé de deux ans, est mort noyé dans le lac de Roybon, en Isère, lundi. La victime a été retrouvée dans l'eau en arrêt cardio-respiratoire, le secours n'ont pas réussi à le réanimer.

Un enfant de deux ans est mort noyé lundi 27 dans le lac de Roybon, en Isère, a rapporté France Bleu Isère. Le drame s'est déroulé aux alentours de 19h15. Alors que le temps était caniculaire dans ce département de la région Auvergne-Rhône-Alpes, une famille, d'origine turque, était venue se rafraîchir au bord de ce point d'eau aménagé en espace de loisirs lorsque l'accident s'est produit.

Selon les premières informations, la famille avait perdu la trace de l'enfant lorsqu'il a échappé à la vigilance de ses parents aux alentours de 18h30. Immédiatement lancé à la recherche de leur petit garçon, c'est un membre de l'entourage qui a retrouvé l'enfant, en état d'arrêt cardio-respiratoire, dans l'eau du lac. Contactés en amont de la découverte du corps, les pompiers et une équipe du SMUR, transportés par hélicoptère, ont pris en charge très rapidement le petit garçon. Mais, malgré leurs efforts, les services de secours n'ont malheureusement pas réussi à réanimer l'enfant, qui devait fêter son troisième anniversaire en septembre.

Une enquête a été ouverte afin de déterminer les circonstances exactes du décès de la petite victime originaire de Roybon.

Dans ce même département, à une trentaine de kilomètres du lieu du drame, mercredi 23, un petit garçon, âgé de 6 ans, avait trouvé la mort dans les même circonstances à la base de loisirs du Moulin, à Meyrieu-les-Etangs. L'enfant avait également échappé à la vigilance de ses parents.

Au total, 1.266 noyades ont été recensées au cours de l’été 2015, dont 436 qui ont été fatales aux victimes, selon une enquête de Santé publique France dont les résultats ont été dévoilés dans le bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH). Et sans grande surprise, ce sont les plus jeunes qui ont été le plus touchés par ce phénomène.

Parmi ces noyades, 18% concernaient des enfants de moins de 6 ans (226 noyades dont 29 décès) et 46% des adultes de plus de 45 ans (568, dont 260 décès). Au total, 41 noyades se sont produites en piscine privée (68 décès), 62 en piscine publique d’accès payant (6 décès), 157 en cours d’eau (115 décès), 132 dans un plan d’eau (65 décès), 637 en mer (167 décès) et 37 en d’autres lieux (15 décès).

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Malgré leur rapide intervention, les pompiers n'ont pas réussi à réanimer l'enfant.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-