Un étudiant blessé à l'œil lors des manifestations, la "police des polices" saisie

Un étudiant blessé à l'œil lors des manifestations, la "police des polices" saisie

Publié le 29/04/2016 à 18:10 - Mise à jour à 18:12
©Patrick Hertzog/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Alors que les tensions entre gouvernement, policiers et opposants à la loi Travail sont exacerbées par les violences, le procureur de Rennes a confié à la "police des polices" une enquête après qu'un jeune manifestant rennais a été grièvement blessé à l'œil.

Le procureur de la République de Rennes Nicolas Jacquet a confié à l'IGPN (Inspection générale des services, la "police des polices") une enquête pour déterminer les circonstances des blessures d'un jeune qui a été touché gravement jeudi à l’œil, en marge de la manifestation contre la loi travail à Rennes.

"J'ai ouvert une enquête, confiée à l'IGPN, pour déterminer les circonstances exactes de ses blessures", a expliqué vendredi à l'AFP M. Jacquet qui a ordonné une expertise par un médecin légiste, prévue vendredi après-midi, afin de déterminer la gravité de sa blessure de l’œil et leurs conséquences sur sa vision.

"Le médecin légiste qui a pu le voir a confirmé la perte fonctionnelle, totale et irréversible, de la vision de l’œil gauche", a indiqué M. Jacquet. Cet étudiant de 20 ans en géographie à Rennes 2 est toujours hospitalisé, a-t-il précisé. 

Jeudi, après la manifestation syndicale contre la loi Travail, les forces de l'ordre ont chargé plusieurs centaines de jeunes manifestants venus en découdre avec les policiers qui empêchaient l'accès à l'hyper centre de Rennes. Peu après cette charge, un jeune étudiant en géographie de l'université Rennes2, âgé de 20 ans, a été touché à l’œil par un projectile.

"Après une charge policière très violente près du Parlement il était en train de refluer de l'autre côté de la Vilaine et c'est à ce moment-là qu'il a été touché par un tir de lanceur de balles dans l’œil. Nous avons été appelés à ses côtés et nous avons tout de suite vu que sa blessure était très grave. Et ce matin, il est borgne", a déclaré à l'AFP Hugo Poidevin, étudiant membre du comité de mobilisation de Rennes2 et de l'équipe médicale étudiante mise en place pour les manifestations.

Selon le dernier bilan communiqué par la préfecture d'Ille-et-Vilaine vendredi, 22 personnes ont été interpellées jeudi, neuf policiers ont été blessés légèrement. La préfecture ne recense que deux blessés parmi les manifestants, l'étudiant blessé à l’œil et un homme renversé en deux-roues et blessé "légèrement" par une voiture de police alors qu'il entravait "volontairement", selon la préfecture, sa circulation.

L'équipe médicale des manifestants a pour sa part recensé près d'une cinquantaine de blessés dont six hospitalisés. La préfecture a reconnu l'usage, pendant la manifestation par les forces de l'ordre, de lanceurs de balles de défense 40 (LBD40), des lanceurs de balles plus récents et puissants que les anciens "Flashball", une autre marque déposée.

Vingt-deux personnes, dont onze mineurs, ont été interpellées à Rennes jeudi. Aucun n'avait d'antécédents judiciaires. Neuf ont été interpellées pour s'être maintenues dans la manifestation après les sommations et treize pour jets de projectiles sur les forces de l'ordre, a indiqué le parquet.

 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Selon les organisateurs de la manifestation, le jeune homme a été blessé par un lanceurs de balles utilisé par la police.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-