Un étudiant meurt lors d'une soirée, sa famille porte plainte contre CentraleSupélec

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Un étudiant meurt lors d'une soirée, sa famille porte plainte contre CentraleSupélec

Publié le 18/10/2018 à 10:12 - Mise à jour à 10:27
© GEORGES GOBET / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Hugo, un étudiant âgé de 21 ans, est décédé au cours d'une soirée dans la nuit de jeudi à vendredi dernier. Sa famille a décidé de porter plainte contre CentraleSupélec, l'école d'ingénieur où il étudiait.

Fatigué des soirées à répétition, il a fini par en mourir. Un jeune homme de 21 ans étudiant en deuxième année dans la prestigieuse école CentraleSupélec à Paris est décédé dans la nuit de jeudi 11 à vendredi 12.

Il était alors en pré-soirée, comme très souvent. Avec des amis, il devait ensuite se rendre à une fête organisée dans les locaux de l'établissement francilien. Mais visiblement trop ivre, il n'avait pas été autorisé à rejoindre les autres participants.

Ses camarades l'avaient alors raccompagné chez lui. Mais c'est après que le drame s'est produit. Dans des circonstances encore floues, le jeune Hugo est tombé du balcon de son appartement situé au deuxième étage.

A voir aussi: Non, boire un verre d'alcool par jour n'est pas bon pour la santé

La chute de plus de sept mètres lui a été fatale. Depuis, une enquête a été ouverte et la famille de la victime a décidé de porter plainte contre l'école d'ingénieur pour non-assistance en danger. De son côté le directeur de l'école a annoncé qu'il mettrait tout en œuvre pour qu'un tel drame ne se reproduise pas.

A RTL Enzo, le frère jumeaux du jeune homme décédé, a dévoilé les confidences qu'Hugo lui avait faites. "Il m'a confié qu'il était fatigué, qu'il en avait marre parce qu'il y avait des soirées tous les soirs".

Un cercle infernal dont il était impossible de sortir: "Si on ne prend pas part à ses soirées, on se retrouve seul dans son appartement".

Le récit de ces soirées trop alcoolisées à répétition a alerté la ministre de l'Enseignement supérieur, Frédérique Vidal. "Je suis bouleversée par la mort d’un jeune étudiant au cours d’une soirée. Je pense à sa famille, ses proches et ses camarades. Encore une fois de plus, ce drame est lié à l’alcoolisation massive. Il faut un sursaut collectif", s'est-elle alarmée avant d'annoncer qu'elle avait demandé l'interdiction de l'alcool sur le campus.

A lire aussi:

Incendie à l'internat Supélec de Rennes: un mégot de cigarette mal éteint à l'origine du sinistre?

L'alcool responsable d'un décès sur 20 dans le monde, selon l'OMS

Alcoolisation fœtale: un bébé français naît chaque jour avec des troubles

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Ivre, le jeune homme étudiant à CentraleSupélec est tombé du balcon de son appartement.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-