Un ex-détenu radicalisé interpellé pour détention d'armes

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Un ex-détenu radicalisé interpellé pour détention d'armes

Publié le 11/02/2019 à 08:07 - Mise à jour à 08:09
© JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un homme qui venait de sortir de prison été était connu pour sa radicalisation a été interpellé dimanche 10 en Seine-Saint-Denis. En perquisitionnant son domicile, les policiers avaient découvert plusieurs armes et des munitions.

L'homme n'était sorti de prison que récemment, et était toujours sous surveillance en raison notamment de sa radicalisation. Il a été interpellé une nouvelle fois dimanche matin à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) après la découverte de plusieurs armes chez lui.

Après sa libération, l'homme faisait encore l'objet de mesures de contrôle et de surveillance, et avait notamment l'obligation de se rendre régulièrement au commissariat de police. C'est dans le cadre de cette surveillance que les policiers se sont une première fois rendus au domicile de l'individu samedi 9, mais celui-ci n'était pas sur place, rapporte franceinfo.

Voir: Le tireur de Strasbourg était un radicalisé au lourd passé judiciaire

Une perquisition a alors été menée. Dans l'appartement, les forces de l'ordre ont découvert deux armes de poings ainsi que des munitions, pour certaines à blanc, ainsi qu'une grenade d'entrainement (au plâtre). Un mandant de recherches a donc été délivré à l'encontre de l'ex-détenu. Il a finalement été arrêté dimanche matin alors qu'il se trouvait dans un bar non-loin de chez lui. Il a été placé en garde à vue.

Il devrait être auditionné dans les jours qui viennent, ce qui devrait permettre d'établir dans quel but il détenait ces armes. Si l'homme est considéré comme radicalisé et dangereux, il n'aurait pas été condamné pour des faits en lien avec le terrorisme. Rien ne permettait donc ce lundi d'affirmer que la possession de ces armes était en lien avec un quelconque projet d'attentat.

Lire aussi:

Saint-Etienne: deux adolescentes radicalisées projetaient d’attaquer un commissariat

La radicalisation dans les prisons belges, "un problème considérable"

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Deux armes de poing ont été découvertes chez l'ex-détenu connu pour sa radicalisation.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-