Un feu d'artifice frappe l'enfant: ses vêtement s'enflamment

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Un feu d'artifice frappe l'enfant: ses vêtement s'enflamment

Publié le 16/10/2018 à 14:01 - Mise à jour à 14:08
© ALAIN JULIEN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Une fillette de 5 ans a été gravement brûlée en novembre dernier aux Pays-de-Galles après qu'un feu d'artifice a enflammé ses vêtements. Ses parents cherchent à présent à sensibiliser l'opinion publique.

L'usage de feux d'artifices reste une activité dangereuse. Une famille britannique en a fait l'expérience, douloureuse pour la petite fille de cinq ans. Celle-ci a en effet été gravement brûlée après que ses vêtements ont pris feu. Les parents ont décidé de témoigner et de diffuser les images de ses blessures afin de sensibiliser l'opinion à ces risques.

La famille s'était en novembre dernier rendue chez un ami qui prévoyait de tirer des feux d'artifices. Mais durant ce spectacle improvisé, un engin à plusieurs coups a explosé. Les projectiles sont donc partis à l'horizontale et non à la verticale.

Voir: Rennes - elle monte sur le toit d'un train et finit gravement brûlée

L'un d'eux a alors touché la petite fille de cinq ans au niveau du coup et s'est alors retrouvé coincé dans ses vêtements. "Dès qu'elle a été touchée, elle a replié son cou et piégé le feu d’artifice, ce qui a mis le feu à son manteau", a témoigné sa mère. Ses parents lui ont retiré mais ont alors constaté qu'elle avait une brûlure très étendue. Ils ont prévenu les secours qui leur ont conseillé de placer l'enfant dans une baignoire d'eau froide.

Hospitalisée, l'enfant a dû subir une greffe de peau depuis son crâne vers son cou qui lui a donc laissé des traces importantes dans un premier temps. Mais les séquelles sont, près d'un an après, désormais presque invisibles.

A l'approche de l'anniversaire de ce drame, ses parents ont décidé de communiquer sur leur situation à la fois pour conseiller aux parents d'éloigner leurs enfants des feux d'artifice, mais aussi pour collecter des fonds à destination d'une association d'aide aux enfants grands brûlés qui les a soutenu durant cette épreuve.

Lire aussi:

Ivre et à contresens sur l'autoroute avec ses deux jeunes enfants à l'arrière

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La petite fille a bien récupéré de ses blessures après un an.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-