Un homme mordu par une chauve-souris enragée qu'il essayait de sauver

Un homme mordu par une chauve-souris enragée qu'il essayait de sauver

Publié le 07/08/2017 à 17:08 - Mise à jour à 17:19
©Sukree Sukplang
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un habitant du canton de Neuchâtel a voulu venir en aide fin juillet à une chauve-souris en détresse mais a été mordu. L'animal était porteur de la rage, une première depuis 15 ans en Suisse. L'homme a été brièvement hospitalisé.

L'incident marque la réapparition de la rage chez une chauve-souris en Suisse. Il s'agit en effet du premier cas recensé depuis 2002. Celui-ci a été confirmé mercredi 2 par les autorités sanitaires locales rapporte Le Matin.

Un homme avait en effet retrouvé une chauve-souris visiblement mal en point sur un trottoir, dans le canton de Neuchâtel, le 28 juillet dernier. Il s'agissait d'une Sérotonie commune (Eptesicus serotinus) qui a mordu son sauveur au doigt le soir même, avant de mourir. La blessure étant profonde, l'homme s'est rendu à l'hôpital où un traitement antirabique lui a été administré.

La Sérotonie est en effet une espèce connue en Europe pour être porteuse de la rage, même si les cas sont particulièrement rares. Le cadavre de l'animal a donc été transféré au Centre suisse de la rage, et les analyses ont révélé que la chauve-souris était porteuse de la maladie.

Il s'agit du premier cas de diagnostic positif en Suisse depuis 2002, et seulement du quatrième depuis 1976 sur près de 1.000 chauves-souris de différentes espèces testées.

L'incident rappelle la nécessité d'être prudent lorsqu'on a affaire à une chauve-souris. S'abstenir d'y toucher reste le moyen le plus sûr de ne pas se faire mordre. Toutefois, si vous souhaitez venir en aide à un animal en détresse (au sol ou en plein soleil), il est impératif de porter des gants ou de la ramasser délicatement avec une plaque en carton.

En France, le renard a longtemps été le premier vecteur de rage mais la maladie a été déclarée éradiquée chez cet animal en 2011. Si les chauves-souris peuvent occasionnellement être infectées, la principale source de transmission reste le chien.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'individu mordu a reçu un traitement antirabique (illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-