Un homme retrouvé mort dans la salle d'attente des urgences de l'hôpital de Perpignan

Un homme retrouvé mort dans la salle d'attente des urgences de l'hôpital de Perpignan

Publié le 03/03/2017 à 14:52 - Mise à jour à 14:58
©Gelebart/20Minutes/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Lucas Carcano
-A +A

Un quinquagénaire a été retrouvé mort dans la salle d'attente de l'hôpital de Perpignan. Son demi-frère a porté plainte, il affirme que le personnel ne se serait aperçu du décès qu'au bout de plusieurs heures.

Dans la salle d'attente des urgences du centre hospitalier de Perpignan, un homme de 56 ans a été retrouvé mort le 23 février à 3h du matin, a rapporté France Bleu Roussillon. D'après son demi-frère le personnel soignant ne se serait aperçu du décès que plusieurs heures plus tard. Il a décidé de porter plainte.

Le défunt qui habitait le centre-ville de Perpignan dans les Pyrénées-Orientales, s'était déjà rendu deux fois aux urgences les jours précédents. Il souffrait d'une artérite des membres inférieurs, une affection touchant les artères qui perturbe la circulation sanguine et réduit l’apport d’oxygène aux muscles. L'homme a fait deux crises coup sur coup les 21 et 22 février, et a été à chaque fois pris en charge et soigné par l'établissement. Suite à la seconde crise, il devait rentrer chez lui. S'apercevant qu'il avait oublié ses clefs il a été autorisé à dormir dans les locaux de la Croix-Rouge à l'hôpital. Au bout d'une heure il a fait une troisième crise et s'est donc rendu aux urgences avant de décéder dans la salle d'attente à 3h du matin.

Une autopsie du corps doit avoir lieu ce vendredi 3 à Montpellier afin de déterminer combien de temps l'homme a attendu aux urgences et quelle a été sa prise en charge au moment de sa troisième crise. Une enquête de police a été ouverte, mais également une enquête interne à l'hôpital.

Auteur(s): Lucas Carcano

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une autopsie du corps doit avoir lieu vendredi 3 à Montpellier afin de déterminer combien de temps l'homme a attendu aux urgences et qu'elle a été sa prise en charge au moment de sa troisième crise.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-