Un homme tué par les lions qu'il détenait illégalement, les animaux abattus

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Un homme tué par les lions qu'il détenait illégalement, les animaux abattus

Publié le 06/03/2019 à 11:03 - Mise à jour à 11:06
© Gent SHKULLAKU / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un homme qui détenait illégalement deux lions sur sa propriété de Zdechov, en République tchèque, a été tué par l'un d'eux mardi. La police a dû abattre les deux fauves.

Un Tchèque de 34 ans a été retrouvé mort dans l'enclos des deux lions qu'il détenait en toute illégalité, mardi 5 à Zdechov, dans l'est du pays. Les deux animaux ont été abattus par la police.

Michal Prasek avait acquis un mâle en 2016 et une lionne en 2018 afin qu'ils se reproduisent. Il avait construit son propre enclos sur sa propriété pour les héberger. Il n'avait pourtant pas reçu l'aval des services vétérinaires.

Mardi, le père de la victime a vu le corps immobile de son fils dans l'enclos des lions via un écran de contrôle. Il a alors prévenu les forces de l'ordre. Celles-ci ont expliqué n'avoir eu d'autres choix pour approcher la victime que d'abattre les deux animaux. Le trentenaire avait cependant succombé à ses blessures, provoquées par le mâle de 9 ans.

Voir: Echappé d'un abattoir, un taureau tué d'une douzaine de balles à l'arme de guerre

La cage était fermée de l'intérieure, les lions n'ont donc à aucun moment ce jour-là représenté de danger pour la population.

Selon la BBC, le conflit entre l'éleveur et les autorités était dans une impasse car l'homme refusait de laisser quiconque entrer sur sa propriété. Par ailleurs, les pouvoirs publics  ne trouvaient pas de solution d'accueil alternative pour les deux félins et aucun acte de cruauté envers les animaux n'avait été relevé.

En revanche, un premier incident avait eu lieu l'été dernier lorsque Michal Prasek avait sorti la lionne de son enclos pour la promener en laisse. Elle avait alors attaqué un cycliste mais les faits avaient été par la suite considérés comme un simple accident de la route.

"L'incident d'aujourd'hui va peut-être enfin permettre de résoudre ce problème de longue date", a réagi le maire de la ville.

Lire aussi:

Un lion s'échappe de son enclos et tue une soigneuse stagiaire

Pour des cirques sans animaux sauvages: 20 organisations en appellent au gouvernement

Auvergne: disparition d'un panda roux, l'hypothèse du vol privilégiée

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'homme détenait un lion et une lionne sans permis (illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-