Un internaute pro-Trump encourt dix ans de prison pour l'envoi d'un GIF stroboscopique à un journaliste épileptique

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Un internaute pro-Trump encourt dix ans de prison pour l'envoi d'un GIF stroboscopique à un journaliste épileptique

Publié le 23/03/2017 à 16:26 - Mise à jour à 16:34
©Yuya Shino/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Après avoir porté atteinte à la vie d'un journaliste épileptique en lui envoyant un GIF stroboscopique en décembre dernier, un internaute pro-Trump encourt jusqu'à dix ans de prison pour "cyber-harcèlement".

Dix ans de prison pour l'envoi d'un GIF. C'est ce que risque un partisan de Donald Trump pour avoir consciemment envoyé le 15 décembre dernier un GIF stroboscopique sur le compte Twitter d'un journaliste épileptique très critique envers le président des Etats-Unis.

L'internaute, John Rayne Rivello, n'avait pas apprécié les propos du journaliste Kurt Eichenwald qui travaille pour Neesweek ou Vanity Fair, à l'encontre de Donald Trump. Pour se venger, il lui a envoyé un GIF stroboscopique avec le message "tu mérites une crise pour tes publications". La situation médicale ainsi que ses positions politiques du journaliste étaient de notoriété publique.

 

Une attaque prise très au sérieux par le FBI qui a arrêté vendredi 17 mars l'auteur présumé du message pour "coups et blessures volontaires avec une arme mortelle". Et ce n'est pas forcément exagéré puisque Kurt Eichenwald a effectivement été victime d'une crise d'épilepsie à la réception du message.

En conséquence l'homme a perdu des sensations dans la main gauche et a connu des difficultés à s'exprimer pendant plusieurs semaines entraînant une incapacité de travailler. La crise n'a duré que huit minutes mais aurait pu avoir des conséquences funestes. C'est la femme du journaliste qui a retrouvé son mari étendu sur le sol devant l'ordinateur où le GIF était encore activé. Elle a appelé la police.

Le troll Internet de 29 ans présumé coupable doit être jugé par le tribunal de Dallas pour "cyber-harcèlement". Il encourt jusqu'à dix ans an de prison pour son acte.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le FBI qui a arrêté vendredi 17 mars l'auteur présumé du message pour "coups et blessures volontaires avec une arme mortelle".

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-