Un jeune homme sous l'emprise du cannabis pendant son cours de conduite, sa monitrice l'emmène au commissariat

Un jeune homme sous l'emprise du cannabis pendant son cours de conduite, sa monitrice l'emmène au commissariat

Publié le 08/08/2017 à 07:13 - Mise à jour à 07:21
© JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Sous l'emprise du cannabis alors qu'il prenait une leçon de conduite à Couëron (Loire-Atlantique) en juillet dernier, un jeune homme de 20 ans a fait de nombreuses infractions routières. Consciente du danger de la situation, la monitrice d'auto-école l'a emmené à la gendarmerie.

Il ne risque pas d'avoir son permis dans l'immédiat. Le 19 juillet dernier, un jeune homme de 20 ans a pris le volant sous l'emprise du cannabis alors qu'il prenait une leçon de conduite à Couëron (Loire-Atlantique). C'est en raison de son comportement dangereux que la monitrice d'auto-école l'a soupçonné d'avoir consommé de l'alcool ou des stupéfiants.

En effet, malgré les rappels et directives de la monitrice, l'intéressé ne s'est pas arrêté à un STOP, a refusé la priorité à deux piétons, s'est mal positionné dans les ronds point et a fini par emprunter un sens interdit. Consciente du danger de la situation, elle a donc contacté la brigade de Couëron, expliquant aux gendarmes ce qu'il venait de se produire. Puis, pour éviter l'accident et confirmer ses soupçons, elle a sollicité "de pouvoir s'arrêter auprès de nos services", a expliqué la gendarmerie de Loire-Atlantique sur son compte Facebook.

Devant les locaux, les gendarmes ont donc soumis l'automobiliste à des dépistages d'alcool et de stupéfiants. Et sans grande surprise, ce dernier s'est avéré positif. L'apprenti conducteur (qui totalise 17h de conduite) a alors avoué "avoir consommé du cannabis au cours de la nuit écoulée et avoir peu dormi avant sa leçon de conduire".

Pour confirmer le dépistage initial, les prélèvements ont été transmis par la suite à un laboratoire agréé pour analyse. Et manque de chance pour le jeune homme, les résultats obtenus ont confirmé qu'il consommait de la marijuana presque tous les jours. Entendu de nouveau sur les faits, le jeune nantais a reconnu s'adonner à la consommation régulière de ce produit stupéfiant.

Dans le cadre d'une ordonnance pénale, il a été convoqué devant le tribunal correctionnel de Nantes le 9 novembre prochain. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'apprenti conducteur a avoué "avoir consommé du cannabis au cours de la nuit écoulée et avoir peu dormi avant sa leçon de conduire".

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-