Un jeune youtubeur reconnaît avoir exigé des vidéos intimes de ses fans mineures (video)

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 05 février 2019 - 13:53
Image
Le youtubeur Austin Jones
Crédits
©Capture d'écran YouTube
Austin Jones exigeait de ses fans qu'elles lui envoient des images de leurs parties intimes.
©Capture d'écran YouTube

Austin Jones, un youtubeur de 26 ans, a plaidé coupable lundi 4 des charges de pornographie infantile qui pesait sur lui.

Il a admis les faits devant le tribunal. Un jeune youtubeur aujourd'hui âgé de 26 ans a plaidé coupable des faits de pornographie infantile qui lui étaient reprochés. C'est son avocat qui a confirmé l'information lundi.

S'il n'est pas la plus connu des stars de YouTube, Austin Jones avait pourtant son public, principalement constitué d'adolescentes. Le jeune homme, 24 ans au moment des faits, proposait sur sa chaîne YouTube des reprises a capella de tubes récents de la musique pop ou rock usant d'une présentation ingénieuse: l'écran était divisé en 16 ou 20 carrés et il apparaissait dans chacun d'entre eux émettant un son, une parole, un fredonnement donnant au tout un ensemble cohérent.

(Voir ci-dessous une chanson interprétée par Austin Jones)

Mais le jeune artiste des réseaux sociaux –534.000 abonnés et plus de 40 millions de vues– avait aussi son côté sombre. Sur Facebook Messenger ou iMessage (la messagerie d'Apple), le jeune homme profitait de son influence auprès de certaines admiratrices âgées de 14 ou 15 ans pour exiger d'elles l'envoi de photos ou de vidéos de leurs parties intimes. Dans certains cas, Austin Jones expliquait à ses victimes qu'elles devaient montrer ainsi qu'elles étaient "de vraies fans".

Depuis 2017 et l'éclatement de l'affaire, la carrière du jeune homme a connu un brusque coup d'arrêt: si sa chaîne YouTube est toujours accessible, le plateforme de vidéos en streaming a décidé de stopper la monétisation de ses contenus. Autrement dit, le jeune homme ne touche plus de revenus publicitaires malgré ses millions de vues.

En 2015, Austin Jones avait déjà montré des tendances douteuses après avoir demandé à des fans de lui envoyer de vidéos où ces dernières devaient danser le "twerk", une danse suggestive basée sur des mouvements du fessier. Une pétition avait été lancée pour dénoncer ces agissements et l'artiste s'était excusé. Il jurait, à l'époque, ne "jamais (être) allé plus loin que ça".

Voir aussi:

#BalanceTonYoutubeur: accusé, Anthox Colaboy annonce qu'il porte plainte

Un youtubeur star retrouvé mort après s'être moqué d'un baron de la drogue (vidéo)