Un mulot mort dans l'assiette d'un patient au CHU de Rouen

Un mulot mort dans l'assiette d'un patient au CHU de Rouen

Publié le 24/02/2018 à 10:25 - Mise à jour à 10:41
©Flickr/Creative Commons
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un mulot mort a été découvert dans l'assiette d'épinards d'un patient, a fait savoir jeudi la direction du CHU de Rouen. L'animal aurait été "récolté" en même temps que les légumes, et aurait déjoué tous les contrôles.

Désagréable surprise pour un patient en cardiologie du CHU de Rouen qui a découvert un mulot mort dans son assiette d'épinards. Un incident révélé jeudi 22 par la direction de l'établissement. 

La présence de l'animal relèverait de la situation exceptionnelle et n'aurait pas eu de conséquence pour la santé des patients. Ce n'est d'ailleurs pas la propreté de l'hôpital qui serait en cause mais les contrôles tout au long de la chaîne de production.

Lire aussi: Créteil - elle trouve une crotte de souris dans son sandwich

En effet, la direction a insisté sur le fait qu'il ne s'agissait pas d'une souris des villes, mais d'un mulot des champs. Un petit animal commun dans les champs d'épinards qui peut parfois être ramassé lors de la récolte mécanisée. Pourtant "un contrôle est effectué à réception de la matière première, vient ensuite l’étape du lavage, du rinçage et du blanchiment, avant l’inspection manuelle des légumes sur des tapis", a fait savoir l'entreprise qui produit ces légumes surgelés à 76 actu.

Du fait de sa petite taille, le mulot aurait déjoué ces contrôles ainsi que ceux réalisés lors de la cuisson des épinards à l'hôpital. L'animal n'était porteur d'aucune infection selon la direction qui affirme qu'un tel incident ne s'était jamais produit.

"Cela pouvait concerner 80 patients", a affirmé à Paris-Normandie le délégué CGT du personnel. "Les procédures de contrôle n’ont pas été efficientes. (...) L’hôpital a renforcé ses contrôles à la cuisine centrale et le patient a été invité à manger les plats du Relais H payés par le fournisseur des épinards", explique-t-il.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le mulot aurait échappé à tous les contrôles pour finir dans l'assiette d'un patient.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-