Un octogénaire retrouvé mort dans un ascenseur un mois après avoir appelé à l'aide

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Un octogénaire retrouvé mort dans un ascenseur un mois après avoir appelé à l'aide

Publié le 14/08/2017 à 10:14 - Mise à jour à 10:17
©Edwin&Kelly Tofslie/Flickr
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un homme de 82 ans a été retrouvé mort dans un ascenseur à Denver aux Etats-Unis à la fin juillet. Le corps sans vie de l'octogénaire a été découvert un mois après qu'il ait, par deux fois, appelé à l'aide avec le bouton d’urgence.

Un Américain de 82 ans est mort dans un ascenseur de parking entre le 6 juillet et le 31 juillet à Denver dans le Colorado (Etats-Unis), date à laquelle son corps a été retrouvé. Il avait pourtant appelé à l'aide deux fois, rapportait le Denver Post jeudi 10. 

D'après le quotidien, le vieil homme a appuyé deux fois sur le bouton d'urgence, des appels enregistrés, mais personne n'est venu à son secours. L'octogénaire, qui souffrait de démence, avait quitté sa maison de retraite pour aller récupérer son courrier dans son appartement à Denver, le 5 juillet. Sans nouvelle, ses proches avaient signalé sa disparition trois jours plus tard. Celle-ci avait fait l'objet d'avis de recherche distribués dans le quartier et les pompiers avaient dragué cinq étangs dans l'espoir de le retrouver.

Ce sont les voisins, incommodés par les fortes odeurs qui se dégageaient de l'habitacle, qui ont prévenu les gestionnaires de l'immeuble. Ces derniers ont découvert le corps sans vie de l'octogénaire.

"Nous sommes attristés par ce décès et nous présentons nos plus profondes condoléances à la famille et aux amis d'Isaak Komisarchik. (...) Nous continuons de déterminer les circonstances de cet incident avec les autorités locales", a indiqué un porte-parole de la société qui gère la maintenance de l'ascenseur incriminé, MEI Total Elevator.

Une enquête a été ouverte par la police de Denver pour "faire la lumière sur ce qu'il s'est passé" et tenter de comprendre pourquoi personne n'a répondu aux appels à l'aide de la victime. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Une enquête a été ouverte pour comprendre les circonstances du drame (illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-