Un petit garçon de 3 ans oublié dans un bus scolaire, sa maman porte plainte

Un petit garçon de 3 ans oublié dans un bus scolaire, sa maman porte plainte

Publié le 17/11/2017 à 10:39 - Mise à jour à 11:01
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Une mère de famille a vécu un cauchemar le 9 novembre dernier lorsque l'enseignante de son fils de trois ans lui a dit qu'elle ne l'avait pas vu de la journée. En réalité, il avait été oublié pendant plusieurs heures dans le bus de ramassage scolaire.

Pendant quelques minutes, le ciel s'est effondré sur sa tête. Venue récupérer son fils à l'école maternelle, une mère de famille a vécu un cauchemar lorsque l'enseignante de son enfant lui a expliqué qu'elle ne l'avait pas vu de la journée. Les faits se sont produits le 9 novembre dernier au Grau du Roi dans le Gard.

Immédiatement, comme elle l'a raconté au micro de France Bleu, elle a pensé à un enlèvement: "Il n'y avait qu'un scénario dans ma tête, c'est qu'il était dans la nature, que quelqu'un me l'avait pris, je pensais que je le reverrais plus jamais. On pense à toutes les histoires d'enlèvement et on se dit +ça y est ça m'arrive+".

Mais la maman a rapidement pu souffler. Son petit garçon de trois ans n'était pas entre les mains d'un dangereux individu mais dans le bus de ramassage scolaire de la ville. Il avait été oublié par le chauffeur et l'animatrice et a finalement été retrouvé au dépôt trois heures plus tard, là où le bus s'était garé.

Ainsi, contrairement aux horribles scénarios qu'elle imaginait, elle a donc pu le revoir et le serrer à nouveau dans ses bras. "Quand je l’ai découvert, il était tranquille, très calme. Il m'a raconté qu'il avait fini par ouvrir son sac pour prendre son doudou et s'endormir mais il m'a raconté que d'abord, il avait été très fâché, qu'il avait appelé, qu'il avait pleuré, crié", a-t-elle déclaré précisant qu'elle avait déposé plainte.

Afin de déterminer les responsabilités de chacun, le maire de la commune, Robert Crauste, a demandé l'ouverture d'une enquête. L'élu a également reçu la famille et leur a proposé un soutien psychologique suite à cet incident. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le petit garçon de trois ans était resté dans un bus de ramassage scolaire pendant plusieurs heures.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-