Un petit garçon torturé à mort par sa mère qui le pensait homosexuel

Un petit garçon torturé à mort par sa mère qui le pensait homosexuel

Publié le 06/12/2018 à 10:58 - Mise à jour à 11:03
©Activedia/Pixabay
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un petit garçon de 10 ans est mort aux Etats-Unis en juin dernier après avoir été torturé par sa mère et son beau-père qui le croyaient homosexuel. Le procès des bourreaux est toujours en cours et les détails des sévices subis par l'enfant ont été récemment révélés.

Anthony Avalos, un petit garçon de 10 ans, est décédé en juin dernier dans sa maison située dans le désert des Mojaves en Californie (Etats-Unis). Il a subi des sévices atroces pendant des années de la part de sa mère et de son beau-père, qui étaient persuadés qu'il était homosexuel.

Ils l'ont battu, privé d'eau et de nourriture, avant de le laisser agonisant et qu'il ne succombe de ses blessures à l'hôpital.

Le couple, qui a plaidé non-coupable pour ces faits de tortures ayant entraîné la mort, pourrait être condamné à la peine de mort mais le procureur général n'a pas encore donné ses réquisitions.

Le procès est en cours et les membres du jury ont eu accès mercredi 5 décembre à un rapport médico-légal détaillant toutes les blessures récentes ou anciennes subies par le jeune Anthony.

Lire aussi: condamné pour avoir torturé à mort un enfant qu'il croyait homosexuel

Des hématomes et des brûlures de cigarette étaient présents sur chaque partie du corps de la petite victime. Il avait des marques de tortures sous ses tétons, sur ses fesses, sur son dos, ses bras, ses hanches, ses pieds et ses mains.

Le rapport du médecin légiste indique aussi qu'Anthony a été frappé à répétition par différents objets dont une ceinture et un câble d'aspirateur.

Le dossier judiciaire signale aussi d'autres tortures. L'enfant était régulièrement séquestré dans sa chambre, privé d'eau et de nourriture, et avait l'interdiction de se rendre aux toilettes. A sa mort, il était si maigre que ses côtes étaient saillantes.

L'enquête de police porte aussi sur le travail des services sociaux qui sont intervenus à plusieurs reprises pour des signalements de maltraitance dans cette famille.

Des frères et sœurs d'Anthony ont raconté aux enquêteurs qu'ils étaient aussi battus et que quand leur mère n'était pas là, leur beau-père organisait des combats entre eux et les forçait à se battre, notamment avec la victime.

Et aussi:

Harcelé par ses camarades, un enfant homosexuel se suicide

Enfants homosexuels: gouvernement et associations dénoncent les propos "indéfendables" du pape

Un magazine refuse d'afficher des couples homosexuels, il fait faillite

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une mère qui croyait son fils de 10 ans homosexuel l'a torturé à mort avec l'aide de son compagnon.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-