Un policier de la compagnie de garde de l'Elysée s'est donné la mort

Un policier de la compagnie de garde de l'Elysée s'est donné la mort

Publié le 05/10/2017 à 17:54 - Mise à jour à 18:07
© Patrick KOVARIK / POOL/AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un policier de 38 ans, père de famille, qui travaillait au sein de la compagnie de garde de l'Elysée, s'est suicidé cette semaine. Il a utilisé son arme de service pour mettre fin à ses jours.

Un père de famille de 38 ans s'est donné la mort cette semaine à Paris. Selon Closer, cet homme était un policier qui travaillait au sein de la compagnie de garde de l'Elysée. Il s'occupait notamment de filtrer les accès au palais présidentiel en procédant à ses contrôles sur la voie publique. Il a utilisé son arme de service pour mettre fin à ses jours. Les syndicats de police auraient confirmé l'information auprès du magazine.

Aucune autre information n'a filtré au sujet de ce drame. On ne sait pas, par exemple, si le corps de la victime a été retrouvé chez lui ou sur son lieu, ni s'il s'est tiré une balle dans la tête ou dans une autre partie de son anatomie.

Cet homme, dont l'identité n'a pas été révélée, et sur lequel l'Elysée n'avait encore fait aucun commentaire ce jeudi 5 en début de soirée, était papa de deux petites filles.

Ce n'est pas la première fois qu'un garde de l'Elysée brandit son arme de service, dans des circonstances anormales. A Beauvais, début septembre, un policier stagiaire affecté à la compagnie de garde de l'Elysée -qui n'était toutefois pas en poste au moment des faits- a sorti son arme de service lors d'une bagarre. Il a été arrêté. Des analyses sanguines ont révélé qu'il avait 0,7 gramme d'alcool dans le sang.

S'il a été libéré rapidement après sa garde à vue, la menace d'une enquête administrative pesait sur lui, et sans doute avec l'éventualité de ne jamais accéder à la titularisation au poste qu'il souhaitait.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le policier a utilisé son arme de service pour se suicider.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-