Un policier de Vitry agressé par deux jeunes en dehors de son service

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Un policier de Vitry agressé par deux jeunes en dehors de son service

Publié le 08/03/2018 à 14:44 - Mise à jour à 14:53
© JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un policier du commissariat de Vitry-sur-Seine a été agressé lundi alors qu'il était en civil. Deux jeunes l'ont reconnu et l'ont frappé à plusieurs reprises. L'un d'eux a pu être retrouvé et placé en garde à vue.

Un policier de 27 ans, officiant au commissariat de Vitry-sur-Seine dans le Val-de-Marne, a été agressé lundi 5 après-midi alors qu'il faisait une course et qu'il était en civil à Athis-Mons, où il réside.

Selon Le Parisien, deux jeunes hommes -dont un qu'il avait croisé lors d'une précédente affaire judiciaire- l'ont reconnu et s'en sont tout de suite pris à lui. Ils ont commencé par l'insulter, le traiter de "sale flic", puis le plus agressif a fini par lui asséner plusieurs coups de poing au visage.

La victime a réussi à se protéger du premier assaut mais quand le deuxième individu est intervenu, il n'a pu éviter les coups de pied et en a notamment reçu plusieurs dans le ventre. Avant de parvenir à s'enfuir pour aller rapidement porter plainte au commissariat d'Athis-Mons.

Lire aussi: ivre, il lance son chien contres les pompiers et policiers, obligés de le "taser"

L'un des agresseurs a été arrêté et placé en garde à vue pour "violences en réunion sur personne dépositaire de l'autorité publique" dès le lendemain. Il n'a semble-t-il pas dénoncé son camarade qui court toujours.

Le parquet d'Evry, qui a affirmé que le premier suspect savait que sa victime était de la police, devait prendre une décision ce jeudi 8.

Le jeune policier, qui porte plusieurs traces de son agression et notamment de nombreuses ecchymoses, ne souffre cependant d'aucune blessure importante et s'est vu prescrire quatre jours d'ITT.

"C’est grave et c’est ce qui fait peur à nombre de nos collègues qui craignent pour leur famille et eux-mêmes lorsqu’ils sont en civil", a témoigné un gradé de la police auprès du Parisien.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un policier de 27 ans qui était en civil a été agressé par deux jeunes à Athis-Mons dans le Val-de-Marne.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-