Un policier pédophile de Nanterre placé en détention: il abusait de très jeunes enfants en se filmant

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Un policier pédophile de Nanterre placé en détention: il abusait de très jeunes enfants en se filmant

Publié le 06/03/2018 à 10:14 - Mise à jour à 10:21
©Hadj/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un policier basé à Nanterre a été placé en détention provisoire après sa mise en examen lundi pour des agressions sexuelles (qu'il reconnaît) et des viols (qu'il nie) sur sept très jeunes enfants. L'homme abusait des petits depuis 2012

Le policier a reconnu en partie les faits. Et les premiers actes pédophiles remontent à 2012: un gardien de la paix basé à Nanterre dans les Hauts-de-Seine a été mis en examen et placé en détention provisoire lundi 5, selon une information du Parisien. Agé de 32 ans, il est soupçonné d'avoir violé ou agressé sexuellement sept enfants, le plus jeune ayant deux ans et le plus âgé huit ans. L'homme collectionnait en outre les photos pédopornographiques, ce qui sera à l'origine de sa perte.

Tout commence en effet le 22 février lorsque les gendarmes du Maine-et-Loire arrêtent un pédophile soupçonné d'échanger sur Internet des photos montrant des enfants dans des positions obscènes. Le suspect va expliquer lors de sa garde à vue qu'un de ses amis est un policier avec qui ils s'échangent sur la messagerie cryptée Telegram des images salaces, quand ce n'est purement et simplement des cartes postales représentant des enfants. Ils seraient en outre partis en vacances ensemble.

Les enquêteurs franciliens se saisissent alors du dossier et localisent ce policier habitant à Mantes-la-Jolie dans les Yvelines. Samedi 3, il est arrêté à Orleix dans les Hautes-Pyrénées, où il se trouvait en vacances chez son père. Son ordinateur est saisi et l'horreur va alors apparaître.

Lire aussi - Services sexuels contre frais médicaux: le pédophile abusait des enfants dans son bar gay en Thaïlande

Le policier va admettre en garde à vue des agressions sexuelles (mais ne reconnaît pas de viols) qu'il a pratiqué sur ses nièces depuis qu'elles ont deux ans. Mais parmi ses victimes figurent également la fille d'un ami, trois enfants (dont deux jumeaux) et un petit garçon abusé lors de vacances avec son "ami" pédophile.

Les enquêteurs ont retrouvé pas moins de 396 photos d'enfants abusés par ses soins et 14 vidéos montrant ses ébats pédophiles avec les petites victimes. Les faits se sont déroulés à Orleix (Hautes-Pyrénées), Aurensan, Tarbes, Alix (Seine-Maritime) et Biscarrosse (Landes).

Le trentenaire avait rejoint la police en 2010 comme cadet de la République, puis adjoint de sécurité avant d'être définitivement titularisé en 2017. Il était affecté à la salle radio de la direction départementale de sécurité publique à Nanterre.

Examiné par un expert psychiatre, qui a confirmé les tendances pédophiles orientées vers les très jeunes enfants, le suspect aurait évoqué des "pulsions irrépressibles" selon une source proche de la défense citée par le journal.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le policier a reconnu une partie des faits et a été placé en détention provisoire (illustration).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-