Un prêtre pédophile reconnaît des actes "pas conformes à la morale catholique"

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Un prêtre pédophile reconnaît des actes "pas conformes à la morale catholique"

Publié le 18/06/2019 à 11:48 - Mise à jour à 11:50
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Un prêtre âgé de 46 ans, exclu depuis 2008, était jugé lundi 17 juin pour agressions sexuelles sur mineur au tribunal correctionnel de Rennes. Il a reconnu des actes "pas conformes à la morale catholique" mais a assuré qu'ils étaient "consentis". Il a aussi dit: "Je ne nie pas cette attirance homosexuelle".

"À genoux devant lui, je devais lui dire pardon", a déclaré le jeune homme victime de ce prêtre pédophile, abusé dans son adolescence par celui qu'il considérait comme son "père spirituel".

Un ancien prélat, qui a officié à Saint-Malo et Redon dans les années, était jugé lundi au tribunal correctionnel de Rennes pour agressions sexuelles sur mineur. L'homme, âgé de 46 ans, a fait face à sa victime, âgée d'une quinzaine d'années à l'époque des faits, désormais trentenaire.

L'ancien prêtre, exclu de tout ministère public depuis 2008 (quand le jeune homme avait parlé de son calvaire à l'évêque Pierre d'Ornellas), a reconnu à la barre des actes "pas conformes à la morale catholique" mais a assuré que la relation était "consentie", selon les propos rapportés par Ouest-France.

"Je ne nie pas cette attirance homosexuelle", a-t-il aussi déclaré face à la présidente de l'audience.

Lire aussi: un évêque sommé de communiquer le dossier d'un prêtre pédophile à une victime

Les premiers faits remontent à 2004. L'adolescent était très intéressé par la religion et il envisageait même d'y consacrer sa vie. Il est partie pour une sorte de séminaire à Rome, seul avec le prêtre en question. Et c'est là qu'il a été abusé pour la première fois, alors qu'il a dû partager une chambre avec lui.

Au retour en France, les attouchements sexuels ont continué. "À genoux devant lui, je devais lui dire pardon. Il me donnait l’absolution et me demandait de ne pas me confesser à d’autres prêtres. Quand on demande de demander pardon pour ces actes-là, c’est le meilleur moyen d’induire que j’avais une responsabilité", a confié le plaignant, accompagné de sa compagne pour cette audience.

L'accusé a demandé "pardon" à la victime, qui a aussi pointé du doigt l'évêque auquel il avait révélé les faits, et qui lui avait déconseillé de porter plainte. Le tribunal correctionnel de Rennes doit rendre sa décision le 4 juillet prochain.

Voir aussi:

Un ancien prêtre condamné pour atteinte sexuelle sur une fillette de 3 ans

Perpignan: le prêtre pédophile était aumônier chez les scouts

Viols dans l'Eglise: les religieuses aussi victimes de prêtres

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un ancien prêtre pédophile, jugé pour agressions sexuelles sur mineur, a reconnu des actes "pas conformes à la morale catholique" mais "consentis".

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-