Un proche de Serge Dassault condamné à 15 ans de prison pour tentative de meurtre

Un proche de Serge Dassault condamné à 15 ans de prison pour tentative de meurtre

Publié le 19/05/2016 à 07:17 - Mise à jour à 07:19
©Fayolle Pascal/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un proche de l'avionneur Serge Dassault, a été condamné mercredi à 15 ans de réclusion pour tentative d'assassinat commise sur fond de soupçons d'achat de votes. Il avait tiré à deux reprises sur un boxeur professionnel.

Younès Bounouara, proche du riche industriel Serge Dassault, a été condamné mercredi 17 à 15 ans de réclusion pour tentative d’assassinat commise sur fond de soupçons d’achat de votes. Le verdict de la cour d’assises de l’Essonne, supérieur aux douze ans requis par l’avocat général, a été accueilli par les pleurs et la colère de la famille. "Nous allons envisager" l’appel, s’est bornée à commenter son avocate Karine Bouden.

L’homme de 43 ans, avait tiré à deux reprises le 19 février 2013 depuis la terrasse d’un café sur Fatah Hou, un boxeur professionnel, qui circulait en voiture dans le centre de Corbeil-Essonnes, en région parisienne. Grièvement blessé, la victime conserve depuis la fusillade, de lourdes séquelles.

A l'audience, il a expliqué son coup de sang par les menaces et harcèlements dont il était victime depuis plusieurs années. A la tête de cette "équipe", surnommée "Les Italiens": Fatah Hou. 

"On a essayé de faire croire qu’il y avait d’un côté les ordures qui insultaient, qui menaçaient, et puis de l’autre les pauvres victimes de ces harceleurs, c’est-à-dire quelque part le système Dassault et Monsieur Bounouara, ce n’est absolument pas le cas", a réagi l’avocate de Fatah Hou, Marie Dosé. Et d'ajouter à l'adresse de l’ancien maire Serge Dassault et son successeur Jean-Pierre Bechter, qui n’ont pas honoré leur convocation comme témoins: "j’espère que le message est passé à l’attention de ceux qui ont fait Corbeil et qui construisent encore sur les ruines de Corbeil et qui bien évidemment n’étaient pas là".

En toile de fond, les soupçons d'achat de votes aux élections municipales de Corbeil-Essonnes, qui valent à Serge Dassault, maire de 1995 à 2009, une mise en examen dans un dossier distinct.

Dans son réquisitoire, l'avocat général Jean-Michel Bourlès a estimé que "Younès Bounouara avait tiré volontairement pour donner la mort".

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un proche de l'avionneur Serge Dassault, a été condamné mercredi à 15 ans de réclusion pour tentative d'assassinat commise sur fond de soupçons d'achat de votes.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-