Un sans-papier s'interpose face à un homme armé, sa régularisation demandée

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Un sans-papier s'interpose face à un homme armé, sa régularisation demandée

Publié le 02/02/2019 à 10:11 - Mise à jour à 10:52
© JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Mamoud Dialo, sans-papier de 21 ans, s'est interposé, mardi dans l'Isère, face à un homme armé qui avait déjà blessé une de ses collègues et menaçait de faire des morts. Il a été jusqu'à s'enfermer avec l'agresseur. Le gendarme en charge de l'affaire a demandé au préfet la régularisation du jeune homme.

Pour le sous-officier de gendarmerie en charge de l'affaire, il s'agit d'un acte "héroïque" et il ne fait aucun doute que Mamoud Dialo "a sauvé des vies". Le jeune homme de 21 ans, sans-papier, travaillait dans les cuisines d'un centre de formation à Autrans (Isère) comme stagiaire lorsqu'il s'est interposé face à un homme armé qui s'en prenait à ses collègues. Il a été jusqu'à s'enfermer avec lui pour l'empêcher de nuire alors qu'il avait déjà fait une blessée.

Les faits rapportés vendredi 1er par France Bleu se sont produits mardi 29. Selon les premiers éléments communiqués, un cuisinier d'une quarantaine d'années a agressé l'une de ses collègues avec une scie à viande, la blessant au visage. Alerté par les cris, Mamoud Dialo se serait retrouvé devant un homme "déterminé à tuer" selon la radio locale, et qui s'était saisi d'un couteau de boucher.

Le jeune sans-papier s'est alors précipité sur lui, seul, parvenant à le repousser dans une pièce vide malgré une nette différence de gabarit. Faisant fi de sa propre sécurité, il s'est enfermé avec lui en cadenassant la porte et se serait même une nouvelle fois interposé lorsque le forcené a tenté de la défoncer avec un chariot.

Voir: Aymen, sans-papiers qui a sauvé des enfants d'un incendie, ne sera pas expulsé

"J'ai compris qu'il allait tuer la fille, et peut-être s'en prendre aux autres après. Alors c'était normal que je me sacrifie. Moi je sais que je vais mourir, je n'ai pas peur. Chaque jour, j'ai cela dans ma tête. Nous, les Africains, on est habitués", a-t-il déclaré.

Il a réussi à raisonner l'individu et même à le convaincre de reprendre le travail, gagnant du temps jusqu'à ce que les gendarmes arrivent. Le cuisinier a été interpellé. Il aurait des antécédents psychiatriques et a été l'objet d'une mesure d'hospitalisation d'office à l'issue de son arrestation.

"Je veux que tout le monde sache qui il est : quelqu'un qui travaille dur, qui est respectueux, motivé... Et une belle personne. Il mérite le même traitement que ce jeune sans-papier malien qui a escaladé des balcons pour sauver un enfant. C'est clairement un acte héroïque, très rare de nos jours", a déclaré l'adjudant-chef qui est intervenu. Il a écrit au préfet pour demander à ce que la situation du jeune homme, originaire de Guinée Conakry et arrivé en France en 2018, soit régularisée.

Lire aussi:

Le sans-papiers malien qui a sauvé un enfant va être naturalisé français

En Andalousie, des sans-papiers indispensables et indésirables

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le gendarme qui est intervenu a écrit au préfet pour solliciter la régularisation de Mamoud Dialo.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-