Un tracteur breton flashé à 146 km/h!

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Un tracteur breton flashé à 146 km/h!

Publié le 25/02/2020 à 15:45 - Mise à jour à 15:52
© PATRICK HERTZOG / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): France-Soir
-A +A
Grosse surprise, début février, pour les dirigeants de l’association Le Relais, un chantier d’insertion agricole situé à Rethiers, en Ile-et-Vilaine: un PV de la gendarmerie espagnole leur réclame 100€ d’amende. Caramba! Il s'agirait d'un excès de vitesse: 146 km/h, ce n'est pas rien.
 
C'est en Janvier dernier sur une route de la province du Leon dans le Nord Ouest de l'Espagne que le véhicule de l’association aurait été flashé. L’administration ibérique en veut pour preuve la marque et le numéro d’immatriculation. 
 
 
Tracteur fugueur
 
Sauf que le véhicule en question est un… vieux tracteur qui travaille vaillamment à des travaux d’irrigation pour le compte de l'Association d'insertion agricole Relais, dont il ne quitte jamais les parcelles de terre. "Nous ne connaissions pas les hautes performances en vitesse de votre tracteur fugueur", précise non sans humour le président de l’association au quotidien Ouest France. 
 
Usurpation de plaque 
 
N’ayant pas 100€ à dépenser pour rien, et avant de recevoir de nouvelles prunes, des représentants de l’association se sont rendus à la gendarmerie locale pour dénoncer l’arnaque. Ils doivent maintenant faire un recours pour usurpation de plaque d’immatriculation. 
 
Car si le tracteur breton  le véhicule qui porte son numéro, lui, roule toujours on ne sait où.

Auteur(s): France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les Bretons ignoraient que leur tracteur pouvait rouler aussi vite

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-