Un trisomique de 13 ans violé dans son école, il accuse un employé

  •  Soutenez l'indépendance de FranceSoir, faites un don !  

Un trisomique de 13 ans violé dans son école, il accuse un employé

Publié le 19/08/2019 à 14:31 - Mise à jour à 14:52
© THOMAS SAMSON / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Le 5 août dernier, un jeune garçon trisomique a été violé dans son école spécialisée de Johannesbourg en Afrique du Sud. Le suspect est un employé de l'établissement qui aurait abusé de la victime fragile dans une salle de classe.

L’enfant de 13 ans a subi l’atroce agression dans les murs mêmes de son établissement spécialisé dans l’accueil de jeunes trisomiques: un jeune adolescent a été violé dans une salle de classe d’une école en Afrique du Sud. Il accuse un membre du personnel.

Les faits se sont déroulés le 5 août dernier dans la ville de Johannesburg comme le rapporte la presse locale ce lundi (voir ici). C’est la mère de la victime qui a compris que quelque chose n’allait pas avec son fils ce jour-là. Le garçon n’est pas sorti de son école à l’heure et c’est la mère qui a dû le chercher dans les murs de l’établissement pour le ramener chez elle. L’adolescent dégageait en outre une odeur étrange et la mère a découvert des "traces" dans les sous-vêtements de la victime faisant craindre le pire. Le jeune trisomique a lors relaté ce qu’il avait vécu dans l’enceinte de son école.

L’adolescent a expliqué avoir été violé par un employé de l’école qui l’avait enfermé dans une salle avant d’abuser de lui. Détail sordide, l’individu désigné par la victime avait "aidé" la mère à retrouver son garçon alors qu’il ne sortait pas de l’école en expliquant qu’il était sûrement "endormi" dans une salle de classe, celle-là même où l’homme l’aurait séquestré pour le violer.

Voir aussi: Bois de Boulogne: un routier soupçonné du viol de deux étudiantes

Le suspect a été suspendu mais, toujours selon les médias locaux, il n’a pas été arrêté par la police qui a néanmoins ouvert une enquête pour viol.

La trisomie 21, dite aussi syndrome de Down, touche en moyenne un bébé sur 800. Elle est causée par la présence d’un chromosome supplémentaire dans les cellules d’un nouveau-né.

Lire aussi:

Un soutien de Trump assure que l'Humanité a survécu grâce au viol et l'inceste

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


L'enfant a été violé dans une salle de classe.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-