Une djihadiste française demande aux autorités de rapatrier ses trois enfants (vidéo)

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Une djihadiste française demande aux autorités de rapatrier ses trois enfants (vidéo)

Publié le 02/11/2017 à 12:44 - Mise à jour à 13:04
© JM LOPEZ / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une jeune femme originaire de Nantes et vivant au sein de l'Etat islamique en Syrie depuis quatre ans a demandé mercredi aux autorités de rapatrier ses trois enfants. Ils sont actuellement prisonniers des forces kurdes.

Capturée par les forces kurdes lors de la chute de Raqqa, Margot a demandé aux autorités françaises mercredi 1er novembre de rapatrier ses trois enfants dans un reportage diffusé sur France 2. Cette Nantaise de 27 ans s'est convertie à l'islam à ses 18 ans et a rejoint le territoire syrien il y a maintenant quatre ans.

Au sein de l'EI, elle a été mariée à quatre hommes dont trois sont morts. Avec ses enfants, âgés de six ans, trois ans et cinq mois, elles vivait à Raqqa où elle a été capturée. "On a pas voulu tout ça. On a pensé rejoindre un certain modèle. Et on nous a présenté que des mensonges. On a été trompés", a-t-elle expliqué face à la caméra.

Une Française qui a rejoint l'Etat islamique en Syrie témoigne

Aujourd'hui, elle demande de l'aide aux autorités françaises. "Si on veut me faire porter la culpabilité, moi, je peux assumer, mais les enfants eux ne peuvent pas le supporter. Si on ne peut pas me rapatrier, au moins, qu'on ramène les enfants", a expliqué celle qui se dit "préparée depuis longtemps" à aller en prison.

Passible de la peine de mort en Irak et en Syrie pour avoir fait partie de l'Etat islamique, elle a dit ne pas s'en soucier mais s'inquiéter uniquement pour ses enfants.

Ce n'est pas la seule française dans ce cas. Lundi 30 octobre, la radio RTL dévoilait qu'une famille de djihadistes français, un couple et leurs trois enfants, qui avaient passé trois ans en Syrie demandaient aux aussi à être rapatriés pour être jugés.

Selon Gérard Collomb, ministre de l'Intérieur, peu de djihadistes français regagnent l'Hexagone. De plus, "tous les +returnees+ connus et identifiés font l'objet de procédures judiciaires", avait-il ajouté dans les colonnes de L'Express mardi 31 octobre en restant très flou sur le sort des français désireux d'être rapatriés comme Margot.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


La Nantaise a quitté la France pour la Syrie il y a quatre ans.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-